Le Zimbabwe envisage de donner des terres aux fermiers blancs

le vice-président zimbabwéen Phelekezela Mphoko. Photo : VP Mphoko
le vice-président zimbabwéen Phelekezela Mphoko. Photo : VP Mphoko

Le gouvernement zimbabwéen examine les voies et moyens de donner des terres aux fermiers blancs, dans le cadre des efforts visant à promouvoir la sécurité alimentaire, a déclaré samedi le vice-président Phelekezela Mphoko.

Mphoko a confié à la Zimbabwe Broadcasting Corporation (ZBC publique) que les fermiers blancs qui ont réussi à vivre avec les agriculteurs communaux et ceux qui ont été réinstallés dans les zones adjacentes recevraient des lettres d’attribution de terres de la part du gouvernement.

S’exprimant au terme de sa visite dans une ferme appartenant à des Blancs dans le nord du pays, Mphoko a déclaré que le gouvernement était désireux de voir des niveaux élevés de productivité agricole, pour veiller à la sécurité alimentaire du pays.

La décision de donner aux agriculteurs blancs des terres est une reculade du gouvernement du président Robert Mugabe qui avait déjà promis de prendre toutes les terres appartenant à des fermiers blancs.

Plus de 4.000 fermiers blancs ont été dépossédés de leurs biens par les partisans de la ZANU-PF dans le cadre du programme controversé de la réforme agraire initiée par le gouvernement de Harare en 2000.

Le programme a toutefois eu un effet boomerang, puisqu’il a été à l’origine de pénuries alimentaires généralisées, en raison du fait que les fermiers noirs nouvellement installés n’ont jamais réussi à utiliser au mieux les terres qui leur ont données.

Environ cinq millions de Zimbabwéens ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence jusqu’à la prochaine récolte prévue en mars 2017, en raison de pénuries alimentaires dues en partie à la sécheresse qui ravage l’Afrique australe et à l’impossibilité pour les nouveaux propriétaires de terres d’exploiter pleinement leurs fermes.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz