Zambie : Focus sur Kabwe, le “Black Mountain” et sa pollution

Black Mountain
Zambie : Focus sur Kabwe, le “Black Mountain” et sa pollution

La protection de l’environnement est au centre des préoccupations de nombreux pays, essentiellement pour la santé et l’avenir de la population. C’est notamment de cas de la Zambie où la ville de Kabwe est polluée par la présence massive de plomb. Les détails avec CAMERPOST.

La « Black Mountain » : une montagne de plomb extrêmement toxique.

Le plomb est l’un des rares métaux qui ne sont d’aucune utilité pour le métabolisme humain. Pire encore, il est même particulièrement nocif et est à l’origine du saturnisme. Pourtant, cette matière est présente en abondance dans la ville de Kabwe en plein centre de la Zambie. La forte concentration en plomb de ce hameau de 220.000 habitants s’explique par la présence d’un centre d’extraction et de raffinement de ce métal. Bien que l’usine Zambia Consolidated Copper Mines (ZCCM) ait fermé ces portes il y plus d’une vingtaine d’années, la pollution au plomb reste cependant un danger majeur pour tous les habitants de la ville. Les chiffres des enfants souffrant d’intoxication au plomb sont d’ailleurs de plus en plus élevés au cours de ces dernières années.

De nombreux projets, mais insuffisants

Autant pour les instances internationales que pour le gouvernement zambien, le danger concernant la forte présence de plomb est bien réel. Dans les faits, c’est une grande partie de la population, notamment les plus démunis, qui continue de travailler sur ces Blacks Mountain. Beaucoup le font de manière tout à fait illégale, avec des compagnies minières qui continuent d’extraire ce métal dangereux. Pourtant, la Banque Mondiale aurait, en 2011, débloqué un financement d’une valeur de 15 millions de dollars pour décontaminer le site. Plus récemment, en 2016, cette même institution financière a également mis en œuvre un projet ayant pour but d’assurer les soins médicaux de plus de 3.000 enfants de Kabwe, en plus d’une prise en charge médicale permanente. Bien que les projets visant à assainir cette partie de la Zambie soient nombreux, le directeur de l’environnement africain dans le pays reste conscient que le plus difficile reste à faire.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz