Zambie : Dernier hommage à son défunt président – 03/11/2014

Michael Sata, le chef de l'Etat zambien, est décédé à Londres en Angleterre.
Michael Sata, le chef de l’Etat zambien, décédé à Londres en Angleterre.

Les autorités zambiennes ont décrété une période de deuil national de 14 jours au cours duquel les drapeaux seront mis en berne et toutes les radios et télévision publiques ou privées diffuseront uniquement de la musique chrétienne.

La dépouille du Président Sata sera exposée au Centre international de Conférence de Mulungushi à Lusaka pendant 10 jours avant la cérémonie funéraire qui aura lieu la semaine prochaine au nouveau Stade national des héros.

Il sera ensuite enterré au cimetière d’Embassy Park, dans un petit espace entouré par les missions diplomatiques où reposent les deuxième et troisième présidents du pays, Frederick Chiluba et Levy Mwanawasa.

Des centaines d’habitants de Lusaka ont défilé lundi devant son cercueil, la plupart d’entre eux inconsolables. Ils ne s’imaginaient pas à  travers le pupitre de ce cercueil, le corps sans vie de l’homme dont ils avaient célébré la victoire électorale il y a tout juste trois ans.

“Nous aurions aimé qu’il achève au moins un mandat afin que les populations défavorisées pour qui il se préoccupait beaucoup puissent bénéficier de toutes ses réalisations», a déclaré Anne Mulenga, une veuve de 70 ans qui a fait une heure de marche depuis son domicile, pour rendre hommage à son président.

Sata a souvent suscité des réactions extrêmes.

Pour ceux qui l’aimaient tendrement principalement les communautés pauvres auxquelles il s’identifiait, la mort leur a volé un messie.

Pour ses opposants politiques qui le haïssaient avec la même intensité, sa mort est une occasion de réparer les préjudices qu’ils lui reprochaient d’avoir causés à l’économie de la Zambie.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz