Volley ball : Cameroun Sport et Bafia Evolution sacrés Champions nationaux

Des rencontres âprement disputées | © CAMERPOST / ONE
Des rencontres âprement disputées | © CAMERPOST / ONE

Les deux clubs ont remporté le 17 octobre, les finales dames et messieurs du Championnat du Cameroun. Les rencontres se sont disputées au Gymnase de l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux publics.

La jeune équipe de Cameroun Sport remporte enfin son premier titre national. L’équipe de Yaoundé a pris le dessus, trois sets contre deux sur les Forces armées et Police (Fap). De leur côté  les dames de Bafia Evolution ont été plus fortes (3-1) que celles de Cameroun Sport.

Les deux finales ont été très disputées. Le public s’en donnait d’ailleurs à cœur joie. Cris et applaudissements étaient de la partie. Dans la finale dames les deux formations se sont rendu coup pour coup. Le score de trois sets contre un ne reflète pas l’intensité de l’opposition. Nombre de décisions arbitrales ont même été longuement contestées par les joueuses. Même les arbitres ne s’accordaient pas toujours sur les points à accorder. Cameroun Sport tombe, mais non sans le signaler encore et encore aux officiels, au terme de la partie. Pour les joueuses de cette formation il s’agit ni plus ni moins d’une injustice. Elles devront attendre la prochaine saison pour espérer reporter leur premier titre national.

L’équipe messieurs de son côté a eu droit à son premier sacre. Olivier Nanguim alias zonzon est le principal artisan de la victoire des siens. C’est à juste titre qu’il est célébré par ses coéquipiers et même les supporters au terme de la partie. Grace à sa puissance physique phénoménale il a permis à son équipe de rester à porter de la très expérimentée équipe des Forces armées et Police. Il était difficile de contre ses frappes. L’adversaire du jour s’en souviendra à coup sûr. Dominé au premier set le tout nouveau Champion du Cameroun a rétabli l’équilibre (1-1) au second set, avant de s’incliner à la troisième reprise. Le quatrième set a révélé un zonzon stratosphérique. Il est tout simplement monté d’un cran malgré une douleur au genou. Une impression de puissance qui a déteint sur toute l’équipe, et qui s’est confirmée au tie break. La Coupe du Cameroun prendra le relais dès le mois de novembre. De chaudes empoignades en perspective.

 

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz