VIDEO. Art plastique: Dans l’exposition « Déluge », le camerounais Barthélémy Toguo s’inspire de la tragédie du petit Aylan

Jusqu’au 6 novembre, le plasticien camerounais présente « Déluge » au Carré Sainte-Anne de Montpellier. Une exposition sombre mais porteuse d’espoirs, en prise directe avec l’actualité.

Il ose tout. De blanc vêtu, bagues volumineuses aux doigts, le plasticien Barthélémy Toguo défie méridiens et parallèles à longueur d’année. Il était avant-hier au Sénégal, il est aujourd’hui en France et il sera demain au Cameroun – terre natale, terre essentielle. Pour le suivre d’une exposition à l’autre, et pas seulement sur Facebook, il faudrait toute une armée d’espions et un accès illimité aux aéroports.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il soit nécessaire de pousser l’enquête très loin pour se rendre compte à quel point sa démarche artistique s’enracine dans le quotidien. L’exposition « Déluge », qu’il présente au Carré Sainte-Anne de Montpellier jusqu’au 6 novembre 2016, commence ainsi par une référence directe à l’actualité la plus crue.

Tournant politique

Personne n’a oublié la photo du petit Aylan Kurdi, dont le corps fut découvert sur une plage turque le 2 septembre 2015.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz