VIDEO. Humai : la société qui pense pouvoir ”ramener les morts à la vie” d’ici 30 ans

Humai, la société qui pense pouvoir ”ramener les morts à la vie” d’ici 30 ans par Gentside Découverte

Humai est une jeune start-up australienne qui souhaite avoir vaincu la mort d’ici les 30 prochaines années. Comment ? En implantant votre cerveau dans un robot ayant déjà intégré votre personnalité, et dans lequel vous pourriez vivre éternellement. Ce rêve peut-il réellement devenir réalité ? 

Attendez au moins 30 ans avant de mourir ! Josh Bocanegra et sa start-up appelée Humai assurent que, d’ici là, ils auront vaincu la mort. À l’horizon 2045, cette société australienne croit en effet être en mesure de relever les disparus grâce au bond technologique.

Interrogé par Popular Science, le PDG et fondateur d’Humai a affirmé : “Nous croyons que nous pouvons ressusciter le premier humain dans les 30 ans”. Comment ? Grâce à un savant mélange de biologie et d’informatique qui permettra ni plus ni moins d’implanter votre personnalité et vos souvenirs dans un clone robotique.

Un défunt entièrement recréé dans un clone

“Nous utilisons l’intelligence artificielle et la nanotechnologie pour stocker les données sur les styles de conversation, les schémas comportementaux, les processus de pensée et des informations sur le fonctionnement de votre corps de l’intérieur vers l’extérieur,” promet le site de la start-up australienne.

En utilisant les dernières avancées des interfaces bioniques, Josh Bocanegra souhaite créer des clones robotiques intégrant la voix, les tics, la personnalité… d’une personne donnée. Lorsque cette personne meurt, son cerveau serait ainsi maintenu en vie et implanté dans le clone. “Les fonctions du corps artificiel seront contrôlées avec vos pensées en mesurant les ondes cérébrales,” a expliqué le PDG d’Humai.

Mieux, les nanotechnologies pourraient permettre de réparer, voire d’améliorer, les cellules cérébrales. Au lieu de s’endommager, votre cerveau serait de plus en plus performant au cours du temps. Mais sans surprise, il y a un hic. Les projets d’Humai dépassent de loin tout ce qui existe actuellement dans le domaine des interfaces cerveau-machine. Josh Bocanegra parie ainsi sur des technologies totalement inexistantes.

Impossible de lui en vouloir cependant. À la vue de son profil LinkedIn, il semble que ses expériences passées de producteur musical ou de consultant marketing ne lui ont pas laissé le temps de faire beaucoup de recherches. Mais il va rattraper son retard, c’est promis !

La route sera longue

Pour réaliser la taille du bond technologique qu’Humai compte réaliser d’ici les 30 prochaines années, revenons sur certains aspects du projet. Imaginez que votre cerveau soit placé dans son clone artificiel. Vous voulez pouvoir voir, entendre, sentir et si possible ressentir, avoir le sens du goût. Non ? Et c’est là que tout commence déjà à se compliquer.

En réalité, les scientifiques sont quasiment incapables d’envoyer des signaux précis de l’environnement vers un cerveau. Michael Zions, doctorant en neurosciences à l’université de Staten Island, a expliqué sur le site Quora : “si on gardait les nerfs optiques et auditifs intacts, on serait en mesure d’utiliser quelque chose comme les implants cochléaires et la génération actuelle de rétines très rudimentaires de remplacement.

Les autres sensations – l’équilibre, la proprioception, le toucher, la température – nous ne pouvons pas les reproduire”, a-t-il poursuivi. La situation est plus ou moins la même dans le sens inverse. C’est vrai, actuellement, il existe des interfaces qui permettent à des personnes de contrôler un membre artificiel. “Je sais quelle quantité d’informations elles peuvent transporter”, a précisé Michael Zions.

Mais “ce n’est rien par rapport aux nombreuses données se déplaçant habituellement dans notre système nerveux”, a-t-il ajouté. On est donc encore très loin de donner à un clone les capacités humaines. Si le projet d’Humai a de quoi faire rêver certains, mieux vaut ne pas attendre seulement 30 ans pour mourir finalement… Prenez votre temps !

Source : © Maxi Sciences

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "VIDEO. Humai : la société qui pense pouvoir ”ramener les morts à la vie” d’ici 30 ans"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Try Thème

Not is true

Désenvoûtement – Amour des couples Les symptômes pour un désenvoûtement Les symptômes physiques : – Fatigue inexpliquée – Sommeil non réparateur – Mal de dos – Maux de tête – Crispation et douleur au niveau du plexus solaire – Vertiges – Perte de mémoire – Troubles de la concentration Les symptômes psychiques : – Angoisse et crises d’angoisse – Tendance à la déprime et au mal être – Impression de brûlures ou d’électricité (également statique) sur le corps (principalement sur le plexus solaire) surtout en période de pleine lune – Cauchemars répétés – Rêves de mort Les symptômes communs :… Read more »
wpDiscuz