VIDEO. Etats-Unis : Arrestation brutale d’une jeune Noire dans une école par un policier blanc

Un policier fait l’objet d’une suspension administrative et une enquête doit être menée, après l’interpellation violente d’une lycéenne, qui a choqué ses camarades et provoqué des milliers de réactions en ligne.

Sur les images filmées par un élève, un policier blanc arrache violemment une lycéenne noire de sa chaise en la cravatant, avant de la traîner par terre à travers la salle de classe. La scène s’est déroulée lundi 26 octobre, au lycée Spring Valley de Columbia, en Caroline du Sud (Etats-Unis), et des vidéos ont depuis été partagées des milliers de fois, avec le hashtag #AssaultAtSpringValleyHigh. La chaîne de télévision locale WIS (en anglais), qui a obtenu deux vidéos de cette scène, affirme que le FBI doit mener une enquête indépendante sur cet incident, qui a par ailleurs conduit à l’arrestation d’une autre lycéenne.

Que montrent les vidéos ?

Sous deux angles différents, les vidéos montrent un policier entrer dans la classe et se diriger vers une élève. Après un bref échange, durant lequel il lui demande, selon des témoins, de se lever et de le suivre, le policier éloigne une table vide du bureau de la jeune fille. On ne voit ni n’entend si la lycéenne répond. Puis le policier la saisit par le cou, et la renverse sur le dos, avant de la traîner sur le sol. Plus loin, alors qu’elle est à terre, le policier lui fait une clé de bras.

Que s’est-il passé avant l’incident ?

Difficile de savoir, pour le moment, ce qui s’est passé avant cette intervention brutale. La jeune fille, invitée par son professeur à quitter la classe, aurait refusé de bouger, à plusieurs reprises. L’enseignant aurait alors fait appel à un responsable de l’établissement, mais devant les refus répétés de l’étudiante, c’est l’officier de police, référent dans cette école, qui est finalement intervenu. Sur Twitter, un élève du lycée de la jeune fille rapporte qu’elle “mâchait un chewing-gum” tandis qu’un autre croit savoir qu’elle refusait de ranger son téléphone portable.

Que sait-on du policier ?

Le policier, Ben Fields, est l’un des deux référents de cette école de Spring Valley. Il a fait l’objet d’une suspension administrative pendant la durée d’une enquête interne, indique NBC News (en anglais). La chaîne ajoute que Ben Fields avait déjà comparu en 2013 pour une affaire dans laquelle il avait “visé de manière injuste et brutale” des étudiants afro-américains qu’il avait accusés “d’activités criminelles”.

Pourquoi une autre lycéenne a-t-elle été arrêtée ?

Nyna Kenny, 18 ans, a elle aussi été arrêtée après avoir tenté d’intervenir pendant l’arrestation de sa camarade. Alors que le policier était en train d’immobiliser la lycéenne, Nyna aurait crié “p***, qu’est ce qui se passe ?”. “Je n’arrivais pas à croire ce qui était en train d’arriver, je pleurais et le policier m’a dit ‘puisque tu as tant de choses à dire, tu viens aussi'”, raconte-t-elle à la chaîne WLTX. Le site de la chaîne précise qu’elle a été accusée de “perturber les cours”.

Source : © France TV Info

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz