Vacances sans sida, dix années après

La campagne a été lancée le 17 juillet à Yaoundé, par le ministre de la Santé publique. Vacances sans sida est à sa onzième édition.

« Ne nous endormons pas sur nos lauriers, car le Sida ne laisse aucun répit ». C’est par ces mots qu’André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, a officiellement lancé Vacances sans Sida 2013. La cérémonie qui s’est déroulée au Palais des Congrès a vu la présence de centaines de jeunes. La campagne arrive en 2013 à sa dixième année d’existence. Lancée en Juillet 2003 par Chantal Biya, elle a pour but de sensibiliser la jeunesse.

 « Jeunes, la lutte contre le sida continue ». Tel est le thème choisi pour vacances sans sida 2013. En effet beaucoup a été fait dans le cadre de la lutte contre le sida, mais la tache reste immense. Depuis le 17 Juillet 2003, 5214 pairs éducateurs ont été recrutés et formés. Grace à leur activité près de 9 millions de camerounais ont été sensibilisés. 2 500 000 préservatifs masculins et féminins ont été distribués, de même que 1 145 465 dépliants. En outre 6250 spots ont été effectivement diffusés en radio et en télévision. Au total 217 723 tests de dépistage ont été effectués.

Entre 2004 et 2013 le taux d’infection au VIH a régressé de 60 % au Cameroun. Toutefois une attention particulière doit être accordée à la femme. Selon le ministre de la santé, « la jeune fille doit prendre ses responsabilités et savoir se protéger ». Le taux de prévalence au Sida reste en effet plus élevé chez  les femmes. Au bout de 10 années vacances sans sida enregistre 5752 séropositives, contre 3992 chez les hommes. Selon le Comite national de Lutte contre le Sida (CNLS), 560 000 personnes vivent officiellement avec le virus du Sida au Cameroun. La plupart sont des femmes. D’ailleurs 26 %  des femmes seulement ont une connaissance approfondie de la maladie.

Vacances sans sida 2013 voudrait améliorer les résultats acquis sur le terrain. Le chantier le plus important est la réduction du taux d’infection chez la fille. Sur 10 jeunes séropositifs âgés de 15 à 24 ans, 7 sont des filles. La campagne mise donc cette année sur la multiplication des causeries éducatives et des démonstrations sur le port correct du préservatif. Les autres armes de la campagne sont : l’usage systématique des technologies de l’Information et de la Communication (TIC), de même que le déploiement à plus large échelle d’unités mobiles de dépistage gratuit. 

La campagne va s’étendre du 17 Juillet au 10 Aout 2013. 40 000 kits de dépistage sont d’ores et déjà disponibles. Un record depuis Vacances sans sida 2003. 206 tests ont d’ailleurs été réalisés lors de la cérémonie d’ouverture avec 4 résultats positifs.

Olivier Ndema Epo     

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz