USA/RUSSIE – Piratage informatique : Barack Obama déclare la guerre à Vladimir Poutine

Barack Obama déclare la guerre à Vladimir Poutine | Photo: Agence France-Presse

C’est une menace sérieuse qu’a tenu le président américain, lors de sa dernière conférence de presse l’année. Un discours franc qui ne sera pas sans réaction.

 C’est, probablement, la plus grande déclaration d’un chef d’Etat à son homologue pour l’année qui s’achève. A tout juste, un mois de la fin de son deuxième et dernier mandat, le président américain a frappé un coup de fin de parcours.

Ça chauffe

Pour Barack Obama, entre les Etats Unis et la Russie, la cyber guerre froide est déclarée. Elle se joue désormais derrière les claviers d’ordinateurs et le pays de l’Oncle Sam ne va pas admettre l’humiliation d’où quelle vienne « Les Russes peuvent pas chercher à nous affaiblir. C’est un petit pays, un pays plus faible. Leur économie ne produit rien d’autre que quiconque veuille acheter des choses à jeter à part le pétrole, du gaz et des armes. Ils n’innovent pas ».

Le 44ème président de la nation la plus puissante du monde à tenu à  rappeler à ceux qui l’ignorait encore, et pas le moins, à son rival que son pays est, et reste le roi du monde. Le discours est franc. Il vient après les révélations de piratage informatique de son camp politique : le parti démocrate, lors de la dernière élection présidentielle qui a vu la défaite d’Hillary Clinton sa camarade de parti au profit du républicain Donald Trump.

Et la suite ?

Selon le président américain, son pays ne peut pas, ne doit pas rester sans réagir devant ce scandale qui a terni l’image de marque et décrédibilisé le système électoral voire la démocratie américaine. Le président Obama donne, même les couleurs, de la riposte « Certaines de nos représailles seront connues du public et d’autres ne le seront pas » a ajouté le président.

A l’heure actuelle, beaucoup de question sans réponse sur la riposte. Serait-ce un conflit ouvert ? Doit-on s’attendre à une autre guerre des étoiles en perspective ? Serait-ce piratage contre piratage ? Les informaticiens ont désormais du pain sur la planche.

Ça dure déjà

Au panthéon des relations assez tendues entre Barack Obama et Vladimir Poutine, on en rajoute. En réalité durant les deux mandats du président américain, les deux hommes se sont rarement mis d’accord sur une question concernant la vie du monde. La tension a souvent été directe ou par personnalités interposées. L’avant dernier cliché est la passe d’arme entre les représentants des deux pays aux nations Unies en début de semaine durant le conseil de sécurité au sujet de la crise en Syrie.

Cette cyber intrusion n’est pas le premier coup des Russes durant les mandats du premier noir à la Maison Blanche qui estime que cette provoque est de trop et que la réaction s’impose et il faut y croire, il ya en face du répondant « Nous avons plus de capacité que n’importe qui, aussi bien à se défendre qu’à attaquer. Mas notre but à nous n’est certainement pas de s’engager dans un cycle de violence » a déclaré Barack Obama.

Les dés sont jetés alors que Barack Obama s’en va. Quel doit être la riposte du président Poutine ? Avec l’arrivée de l’homme par qui est parti est venu la crise, Donald Trump presque suppositoire des Russes, comment se dessine la suite. On ne perd rien à attendre.

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "USA/RUSSIE – Piratage informatique : Barack Obama déclare la guerre à Vladimir Poutine"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Abdoul Madjid

Une guerre perdu d’avance il ne peut même pas s’en sortir face Poutine j’ai pitié de lui

Ricardo Alfonso Alvarado Belmar

La CIA à espionné tout le monde y compris le téléphone de Merkel et il n’y a pas eu de scandale.

Ricardo Alfonso Alvarado Belmar

Abdul. Poutin est plus fort que Dark Vador.

Bruno Ella Mvogoh

aka!!! laissez ns ça qu’il nous dise d’abord qui il est à la fin au lieu de détourner le problème

wpDiscuz