Union Européenne : Présentation d’un agenda en matière de migration – 15/05/2015

Embarcation interceptée à Mayotte | © Marine nationale/Illustration
Embarcation interceptée à Mayotte | © Marine nationale/Illustration

L’Union européenne (UE) a présenté, ce vendredi, un agenda européen en matière de migration dans lequel sont listées notamment les mesures immédiates à prendre et les actions à entreprendre pour mieux gérer les migrations dans tous leurs aspects, annonce un communiqué de cette organisation que nous avons reçu.

”L’agenda présenté ce jour apporte une réponse à l’échelle européenne, en combinant les politiques intérieures et extérieures, en tirant le meilleur parti des agences de l’UE et des outils dont celle-ci dispose, et en y faisant participer tous les acteurs”, souligne le communiqué.

Des actions immédiates sont ainsi annoncées par l’UE. C’est le cas du triplement des capacités et des ressources disponibles en 2015 et 2016 pour les opérations conjointes Triton et Poséidon de Frontex, note le communiqué, soulignant qu”’Un budget rectificatif pour 2015 a été adopté ce jour pour garantir les fonds nécessaires soit un total de 89 millions d’euros (environ 58,380 milliards FCFA)”.

‘’En outre, ajoute le communiqué, il y a la proposition d’activer, pour la première fois, un mécanisme d’urgence pour aider les États membres confrontés à un afflux soudain de migrants”.

A cela s’ajoute la proposition, d’ici la fin du mois de mai 2015, d’un programme de réinstallation à l’échelle de l’UE pour offrir 20 000 places, réparties dans tous les États membres, à des personnes déplacées qui ont manifestement besoin d’une protection internationale en Europe, avec un financement spécifique supplémentaire de 50 millions d’euros (environ 32,797 milliards FCFA) pour 2015 et 2016.

L’UE annonce, d’autre part l’examen, dans le cadre de la Politique de Sécurité et de Défense Commune (PSDC), d’une éventuelle opération dans la Méditerranée pour démanteler les réseaux de passeurs et lutter contre le trafic de migrants, dans le respect du droit international.

‘’ Avec ces mesures audacieuses, l’UE prouve sa volonté de mettre un terme à la tragédie que vivent les personnes qui fuient les guerres, les persécutions et la pauvreté”, a déclaré Federica Mogherini, haute représentante et vice-présidente de l’UE.

Quant à Dimitris Avramopoulos, commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, il estime que ‘’l’Europe ne peut pas être simple spectateur quand des êtres humains perdent la vie”.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz