Union Africaine : Le président en exercice attendu lundi à Ouagadougou – 10/11/2014

Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de l’Etat mauritanien et également président en exercice de de l’Union africaine (UA).
Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de l’Etat mauritanien et également président en exercice de de l’Union africaine (UA).

Le chef de l’Etat mauritanien, également président en exercice de de l’Union africaine (UA), Mohamed Ould Abdel Aziz, est attendu lundi à Ouagadougou où il doit rencontrer le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, l’actuel homme fort du Burkina Faso

En plus du lieutenant-colonel Zida, avec qui il s’entretiendra, le président mauritanien va aussi rencontrer les représentants de la société civile, de l’opposition, de l’ex majorité, des chefs traditionnels et religieux.

La visite du président en exercice du l’UA intervient cinq jours après une mission conjointe de l’Organisation des Nations unies (ONU), de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) au Burkina Faso.

Trois chefs d’Etat de la sous-région, à savoir, les présidents ghanéen John Dramani Mahama, nigérian Goodluck Jonathan et sénégalais Macky Sall, étaient à Ouagadougou, dans le cadre de cette mission conjointe.

Les trois personnalités ont échangé avec les différentes composantes de la société burkinabè, dans le but de trouver un président de transition.

A l’heure actuelle, l’opposition et la société civile sont en train de plancher sur l’avant-projet d’une charte de transition civile qui devrait être adoptée ce dimanche.

La semaine dernière, l’UA avait donné deux semaines au Burkina Faso pour passer la transition aux civils.

Le président Blaise Compaoré a rendu sa démission le vendredi 31 octobre dernier, en mi-journée, suite à une insurrection populaire entamée la veille et consécutive à la volonté du camp présidentiel de modifier l’article 37 limitant le nombre de mandats présidentiels à deux.

Après des tergiversations au sommet de la hiérarchie militaire, c’est le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, précédemment n°2 du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui assure pour le moment, la fonction de chef de l’Etat du Burkina Faso.

Celui-ci suite à des pressions intérieures et extérieures, se dit prêt à céder la transition à une instance dirigée par un civil.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz