Tunisie : La méthode scientifique pour lutter contre le terrorisme – 03/04/2015

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi | Archives
Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi | Archives

En réponse à l’attaque meurtrière au musée national du Bardo, le président tunisien Béji Caïd Essebsi déploie des troupes alors que les citoyens s’inquiètent et se demandent si leur gouvernement peut vaincre le terrorisme sans que leurs précieuses libertés en soient affectées. Il reste que le président Essebsi (ou tout autre chef d’Etat d’un autre pays du Moyen-Orient) doit avoir le courage et la clairvoyance pour mettre rapidement en œuvre une approche alternative appelée «Technologie invincible de défense, une alternative non violente, intelligente qui a fait ses preuves (IDT)». Les tensions croissantes en Tunisie ainsi que dans les pays voisins pourraient être rapidement réduites si l’armée tunisienne, ou toute autre organisation, intervient en utilisant la solution militaire de pointe IDT qui a fait ses preuves. Cette approche de défense puise son fondement dans un modèle radicalement nouveau et préventif qui a été soigneusement testé sur le terrain dans de nombreux champs de bataille à travers le monde. L’IDT est validée par 23 études évaluées par des pairs menées dans les pays développés et en développement. Lorsque des experts civils en IDT se réunissaient entre 1983 et 1985, les conflits internationaux ont diminué de 32%, les pertes dues au terrorisme ont diminué de 72%, et la violence globale a été réduite dans les pays sans l’intervention d’autres gouvernements. Cet effet cohésif a été documenté à l’échelle mondiale dans une étude publiée dans le Journal of Offender Rehabilitation. L’approche IDT se distingue de toute autre technologie de défense, car elle n’utilise pas la violence pour réprimer la violence. C’est une approche plus civilisée, digne des nations qui rejettent la violence comme moyen d’accès au pouvoir. L’IDT s’attaque à la cause profonde de la violence, en l’occurrence le stress cumulé dans la conscience individuelle et collective. Les spécialistes ont la preuve que la cause sous-jacente de la guerre, de la violence, de la criminalité et du terrorisme est à chercher dans les seuils niveaux élevés de stress social. Lorsque la méthodologie IDT est appliquée, les niveaux de stress de la population baissent rapidement. Dans un environnement de stress réduit, même les adversaires les plus radicaux trouvent moyen de coopérer et de surmonter les différences les plus ancrées. L’IDT neutralise singulièrement la base de la puissance cachée de groupes rivaux, qui se manifeste par le stress, la frustration et l’insatisfaction qui prévalent au sein de la population. En éliminant la cause profonde de l’insurrection, le débordement de la violence est empêché. L’IDT est efficace parce qu’elle s’attaque au cœur du problème. Le terrorisme se nourrit souvent dans les pays marqués par des décennies, voire des siècles, de sous-emploi, de pauvreté et de famine, lesquels créent une énorme charge de stress, de frustration et de tristesse sociale endémique. Ceci trouve inévitablement son expression dans les actes de terrorisme, de troubles civils, de la violence sociale et dans la dégradation économique. Une unité militaire spécialement formée, «IDT Prevention Wing of the Military» (unité de prévention IDT des forces militaires), utilise l’IDT pour réduire le stress dans la conscience collective nationale. L’IDT pourrait également être introduite dans d’autres grands groupes comme les forces de police. Une fois le stress et la frustration réduits, la population pourra trouver des solutions ordonnées et constructives à ses problèmes. L’expérience de l’IDT dans des pays en proie à la guerre a démontré l’augmentation des motivations économiques et la croissance de l’entrepreneuriat et de la créativité individuelle. Avec la paix civile, les aspirations des gens sont élevées et une société plus productive et équilibrée émerge. Une telle société déteste le recours à la violence pour exprimer son mécontentement ou son désir de changement. Ainsi, le terreau du terrorisme est éliminé. Ce qui est encore plus fascinant, c’est que le changement intervient quelques jours ou quelques semaines après l’application de la solution IDT. Les changements peuvent être mesurés statistiquement (taux de criminalité, d’accidents, hospitalisations, mortalité infantile, etc.). L’approche IDT a été utilisée pendant la guerre dont le résultat a été la réduction des combats, une diminution du nombre de morts et de blessés, et de réels progrès ver la résolution pacifique du conflit. La guerre du Liban, en 1983, a été considérablement influencée de manière pacifique par un groupe d’intervention IDT. Une étude bien documentée de ce phénomène a été publiée dans le Journal of Conflict Resolution. Les résumés des études de suivi ont été publiés dans le Journal of Social Behavior and Personality et le Journal of Scientific Exploration. L’IDT fait appel à la mécanique du cerveau humain, la ressource naturelle la plus puissante que possède chaque nation sur terre. De nombreux essais ont démontré statistiquement les effets bénéfiques de transformation qu’offre l’approche IDT pour réduire et prévenir la violence et le terrorisme, et stimuler l’économie. Si les militaires tunisiens, ou ceux déployés près du Moyen-Orient, établissaient une unité militaire de prévention IDT, ils apaiseraient les tensions élevées, élimineraient la méfiance, briseraient la haine, créeraient une stabilité permanente et empêcheraient la guerre et le terrorisme. Le temps presse. Il est temps d’agir, avant que la situation n’empire.

Par David Leffler

Correspondance particulière