Transport urbain : Une société égyptienne veut vendre 100 autobus au Cameroun

Un autobus de l'entreprise "Le Bus" | Illustration/DR
Un autobus de l’entreprise “Le Bus” | Illustration/DR

La société égyptienne Main Development Company (MDC) s’est proposé de fournir 100 autobus de transport urbain au Cameroun, en prélude aux Coupes d’Afrique des nations (CAN) de football qu’organise le pays en 2016 (dames) et 2019 (messieurs).

Cette annonce est intervenue au lendemain d’une audience accordée par le chef de ce département, Edgard Alain Mebe Ngo’o, à une délégation d’investisseurs du «pays des Pharaons».

Si les données chiffrées de cette offre, qui concerne au premier chef les métropoles économique et politique, Douala et Yaoundé respectivement, n’ont pas été divulguées, le MINTRANSPORTS a toutefois jugé ces « propositions fort intéressantes ».

L’Egypte est notamment présente au Cameroun à travers l’entreprise de bâtiment et de génie civil Arab Contractors, qui y réalise actuellement plusieurs infrastructures routières.

En mars dernier, l’italien Iveco s’était également proposé de fournir des véhicules de transport de masse au Cameroun dans la perspective des CAN dames et messieurs.

En février d’avant, et toujours dans le même secteur, le consortium brésilien Marcopolo-Queiroz Galvao-Tectrans a présenté au gouvernement camerounais son projet d’implémentation d’un système de transport urbain de masse à Douala et Yaoundé dénommé « Bus Rapid Transit » (BRT).

Toujours au chapitre du transport urbain, le gouvernement a également réactivé le projet de réalisation d’une ligne de tramway à Yaoundé, objet d’un mémorandum d’entente (MOU) signé le 24 avril 2014 avec la société belge Prefarails dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Par © CAMERPOST

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz