Transport aérien : La compagnie ASKY reçoit la certification IOSA

Hénock Tefera, le directeur général d'ASKY | DR
Hénock Tefera, le directeur général d’ASKY | DR

La compagnie aérienne panafricaine ASKY, basée au Togo, a reçu mercredi soir à Lomé la certification IOSA (Audit de Sécurité Opérationnelle) attestant la conformité aux standards globaux de sécurité en vigueur dans le transport aérien.

« Ce certificat est très important. C’est un outil de développement de la compagnie, c’est la référence en terme de sécurité aérienne et cela nous donne la possibilité de voler vers toutes les destinations », a dit Hénock Tefera, le directeur général d’ASKY.

Selon lui, cette certification est une reconnaissance du respect par la compagnie des normes internationales les plus rigoureuses de sécurité, de qualité et de sûreté du transport aérien mais également de sa stratégie de croissance dans le but de créer et faciliter les déplacements de ses clients en Afrique de l’ouest et centrale à travers le hub de Lomé.

La certification, renouvelable tous les deux ans, a été décernée par l’Association internationale du transport aérien (IATA). C’est un système d’évaluation reconnu et accepté au niveau international, ayant pour but la vérification des systèmes de gestion opérationnelle et de contrôle d’une compagnie aérienne.

« 400 compagnies seulement sont certifié IOSA dans le monde. Combien de milliers de compagnies volent? Pour y arriver ce n’est pas facile. Je vous assure, Asky est sur une bonne pente. Asky va commencer à desservir l’Europe et le reste des continents. Il fallait d’abord réussir ce challenge », a confié le colonel Dokissime Gnama Latta, le directeur de l’agence nationale de l’aviation civile du Togo.

ASKY, compagnie aérienne panafricaine dotée d’un grand réseau de destinations en Afrique de l’ouest et centrale, dessert 22 villes dans 19 pays africains avec une flotte de sept avions dont trois Boeing.

Société commerciale de droit privé, elle a été créée par des institutions régionales : la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), la Banque Ouest Africaine de Développement et le groupe ECOBANK.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz