Traité Germano-camerounais : le Canton Akwa rend hommage au signataire plénipotentiaire

King Dika Mpondo Akwa | Ph. Archives

Le lancement des activités marquant la commémoration de King Dika Mpondo Akwa, a eu lieu ce jeudi 26 janvier 2017 à Douala. Durant toute l’année, les Camerounais et la diaspora auront droit à des séquences rituelles, scientifiques et festives. Plus en détails, le président du comité d’organisation des activités de l’hommage, Dr Honoré Njime-Akwa annonce la libation au Mbanya, la retraite aux flambeaux, les processions et rites au Mausolée; une conférence internationale sur la vie et le combat de King Dika Mpondo Akwa, qui verra la présence d’universitaires, des chercheurs camerounais, allemands, anglais, français et américains. « Il y aura également une exposition historique des images de King, des personnages et lieux mythiques d’Akwa, de Douala et du Cameroun. Sans oublier une dédicace d’un livre sur le King, des animations culturelles, une soirée de gala… », informe Dr Honoré Njime-Akwa.

Entamé en réalité le 29 décembre 2016, le vaste programme s’achève le 16 décembre prochain. Cent ans après la disparition du signataire plénipotentiaire du traité Germano-camerounais du 12 juillet 1884, le Canton Akwa se souvient du personnage. D’après Son Altesse Royale Din Dika Akwa III, chef supérieur du Canton Akwa : « cet hommage s’inscrit dans la logique de la célébration des héros et martyrs nationaux, ainsi que de la restitution de l’histoire de notre pays, au bénéfice des générations actuelles et futures ». Le chef poursuit à l’attention de l’assistance y compris CAMERPOST, pour indiquer les objectifs visés : « nous voulons honorer la mémoire de King Dika Mpondo Akwa, éclairer l’opinion nationale et internationale sur la valeur héroïque de son combat ; obtenir la reconnaissance de King comme figure historique nationale ».

Contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire du Cameroun en vue de renforcer les liens entre ses différentes composantes pour un avenir meilleur; Faire partager à tous les Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, les moments de cet hommage comme une contribution à la construction d’une mémoire collective indispensable à la solidification de la Nation ; Contribuer à l’émergence d’une mémoire africaine indispensable pour penser et construire un développement reposant sur des repères liés à l’environnement propre des Camerounais, sont aussi au registre des objectifs que poursuit le Canton Akwa.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz