Tour cycliste 2017 : Les camerounais en panne d’inspiration et d’expérience

Les camerounais en panne d’inspiration et d’expérience au Tour cycliste 2017 :| Ph. Illustration

La délégation camerounaise pourrait ne pas rééditer la performance de l’année 2015 au Cameroun.  Elle n’est pas conquérante selon des sources.

Je me suis retrouvé seul, ne pouvant contrôler tous les autres coureurs. Mes coéquipiers ne m’ont pas épaulé. L’étape a été très difficile. Les propos sont tenus par Clovis Kamzong Abessolo. Le meilleur élément de la partie camerounaise est amer. Pour lui, l’absence du Cameroun du podium, est le fait d’un manque de coordination des coureurs.

Les performances camerounaises sont en dessous des attentes de la Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme). Alors que la troisième étape du circuit est lancée (Mbanga-Limbe, Ndlr) les camerounais n’ont aucune victoire, ni distinction à faire valoir. Ils sont même devancés par des Nations d’Afrique noire, à l’instar de la Coté d’Ivoire qui a remporté par Issiaka Cissé la première étape du circuit (Yaoundé-Bafia). C’était le samedi 11 février. La seconde étape longue de 101 kilomètres (Bafoussam-Dschang- Bafoussam), a vu la victoire de l’allemand Nikodemus Holler. La meilleure performance camerounaise est à mettre à l’actif de Sikandi Ghislain (8ème), lors de la première étape. Clovis Kamzong Abessolo était le 21ème coureur ayant franchi la ligne d’arrivée lors de cette seconde étape du circuit. Le classement général voit le néerlandais Adne Van Engelen revêtir le maillot jaune. Le meilleur camerounais est au 19ème rang. Il s’agit de Clovis Kamzong Abessolo. Il totalise 3 minutes et 49 secondes de retard sur le leader.

Le maillot jaune est difficile à conquérir pour les douze (12) camerounais, selon des sources. La troisième étape du circuit consiste pratiquement en un trajet plat de 101 kilomètres, entre Mbanga et Limbe. Rattraper le peloton de tête relèverait de l’exploit. Il est constitué de cyclistes professionnels pouvant aller à une vitesse de plus de 40 kilomètres/heure. Bien au-delà des possibilités des camerounais ! ces derniers excèdent difficilement les 37 kilomètres/heure, selon des observateurs. L’autre difficulté des deux équipes camerounaises (sélection inter-régionale et Snh, Ndlr) est explicitée par Clovis Kamzong Abessolo. Selon lui les coureurs camerounais ne sont pas prêts. De fait la sélection camerounaise a été fortement remaniée après de nombreux départs. Les jeunes lions indomptables du vélo ne seraient pas suffisamment pour la haute compétition. Clovis Kamzong Abessolo ajoute n’en fait pas mystère. Il dit justement : si mes coéquipiers étaient à mon niveau j’aurais pu aller jusqu’au bout.

Le Tour du Cameroun 2017 s’annonce difficile pour la partie camerounaise, à l’instar de la récente Tropicale Amissa Bongo. Le premier camerounais y avait occupé la 35ème position, dans le classement général. La précédente génération des cyclistes camerounais était plus expérimentée. En 2015 Clovis Kamzong Abessolo avait en effet remporté le maillot jaune.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz