Tirage au sort de la CAN féminine : vivement dimanche

Répétition cérémonie de tirage au sort | Photo d'arcives
Répétition cérémonie de tirage au sort | Photo d’arcives

Le suspense tombera au palais polyvalent des Sports de Yaoundé, en présence notamment des représentants des huit équipes qualifiées.

Rythme soutenu et travailleurs sur les genoux. Au palais polyvalent des Sports de Yaoundé, les employés à la bourre accusent un coup de fatigue. Mine fermée, cet ouvrier force un sourire en essayant de fixer un clou dans du bois blanc. Plusieurs tables sont montées. Elles serviront de support aux journalistes à la tribune de presse. Le podium est prêt. Il ne reste qu’à le parer. La salle aussi a fait sa toilette. Pour eux, le repos est ajourné, le travail soutenu depuis un mois et les journées s’achèvent à une heure voire deux heures du matin. La cérémonie de tirage au sort du Championnat d’Afrique des nations de football féminin, prévue ce dimanche 18 septembre, doit être un succès. La compétition sera organisée au Cameroun du 19 novembre au 3 décembre prochain, dans les villes de Limbé et Yaoundé.
Se qualifier pour une CAN c’est être disposé à affronter n’importe quel adversaire. Afrique du Sud, Egypte, Ghana, Kenya, Mali, Zimbabwe, Nigeria (tenant du titre) et Cameroun connaîtront leurs concurrents de groupes (A et B) dimanche. Le Cameroun, dans sa posture de pays organisateur, est logiquement tête du groupe A, tandis que le Nigeria est la tête de proue du groupe B. Qui jouera contre qui ? Rappel. Un pot constitué du Ghana et de l’Afrique du Sud, pays ayant les meilleurs résultats sur les trois dernières éditions sera créé. La première équipe tirée dans ce pot rejoindra le Cameroun tandis que la seconde ira dans le groupe B. Dans le deuxième pot, se retrouveront l’Egypte, le Kenya, le Mali et le Zimbabwe. Des groupes leur seront adjoints selon qu’ils seront tirés en première, deuxième, troisième position… Une fois que le tirage est achevé, un autre tirage est réalisé pour déterminer l’indice de l’équipe concernée. D’après le directeur des médias de la Confédération africaine de football, Junior Binyam : « Les indices permettent, une fois que le tirage est achevé, de générer le calendrier de la compétition ».  A la Fédération camerounaise de football, c’est la succession de réunions. La réussite est sur les lèvres.
Jusqu’en fin d’après-midi hier, aucune délégation des sept équipes attendues pour ce tirage au sort n’était annoncée. Mais, dans une correspondance avancée, le Kenya, a marqué sa volonté de faire le tour des sites dans les villes de Buea et Limbé notamment. L’équipe, qu’importe son tirage, pourrait être appelée à jouer dans le Sud-Ouest. Chez les Lionnes, pas de chamboulement dans le planning d’entraînement de l’équipe en stage depuis le 12 septembre dernier à Akono (région du Centre), assurance de la Team Press Officer de la sélection, Leocadia Bongben. « Trois ou quatre joueuses seront à la cérémonie en plus du coach. Le programme de travail reste inchangé. Nous aurons des séances d’entraînement telles que prévues par le staff », précise-t-elle. L’équipe achèvera son cinquième stage le 24 septembre prochain.
Dimanche, autour d’un spectacle, les organisateurs veulent célébrer le Cameroun, Afrique en miniature en marche vers l’émergence. Un hommage aux pays participants, à la CAF et à la Fifa est prévu. Le public venu d’ailleurs découvrira via des danses patrimoniales, quelques-uns des petits trucs représentant les aires géographiques du Cameroun. Dans ce tout, pas de place pour les loupés. Vivement dimanche donc !

Source : © Cameroon Tribune

Par Angèle BEPEDE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz