Thaïlande : quand un excès de jalousie tourne au drame

jalousie
Thaïlande : quand un excès de jalousie tourne au drame

Plus qu’un vilain défaut, la jalousie fait partie intégrante des sept pêchés capitaux. Très souvent incontrôlable, cette émotion peut mener à des actes qui peuvent gâcher toute une vie. Un cas particulier de jalousie maladive fait la Une des faits divers dans la province de Phuket, en Thaïlande est s’est propagé comme une traînée de poudre sur Internet. Les détails avec CAMERPOST.

Un suicide en « live » sur Facebook

La scène s’est déroulée lundi à Sakoo en Thaïlande, sur l’île de Phuket. Une prise de bec éclate entre un jeune homme âgé de 20 ans, Wuttisan, et sa compagne, Jiranuch, d’un an son aîné. Si les véritables origines de la dispute restent inconnues, elle a vite tourné au vinaigre. Le jeune homme accuse sa compagne de le tromper, un fait pourtant démenti par la jeune femme. Coupant court à cet échange houleux, Jirunach décide de prendre la porte en laissant seuls son compagnon et leur fille Beta, âgée de 11 mois. L’appartement est vide à son retour. Elle appelle son compagnon plusieurs fois au téléphone, mais en vain, ce qui la pousse à consulter sa page Facebook. C’est alors qu’elle découvre avec stupeur une vidéo de plusieurs minutes relatant l’infanticide de Beta doublé du suicide de Wuttisan.

Facebook une contribution pour diminuer le phénomène

Les vidéos publiant des scènes de suicides sont de plus en plus nombreuses sur Facebook. Pour contrer ces faits, ce réseau social a déployé un outil permettant de signaler des cas suspects. Pour celui qui souhaite dénoncer quelqu’un ou qui aurait un doute sur le comportement d’autrui, il suffit de remplir un formulaire en y mentionnant l’identité de la personne suspecte et en ajoutant un lien vers son profil Facebook.

Une action plus rapide peut également être entreprise. Il faut :

· Signaler la publication.

· Indiquer qu’elle n’a rien à faire sur Facebook.

· Choisir l’option « menaçant », « violent » ou « suicidaire ».

En attendant un moyen encore plus efficace, Facebook donne la possibilité au « notificateur » de venir directement en aide à son « ami » en lui proposant des phrases types pour le dissuader de commettre l’irréparable.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz