Teinture de cheveux : les risques de santé

teintures
Teinture de cheveux : les risques de santé

Les teintures chimiques, ou traditionnelles, pour cheveux font courir des risques de santé aussi bien pour les utilisateurs que pour les coiffeuses professionnelles. En effet, ces types de teintures peuvent causer des maladies telles que le cancer ou des problèmes de peau. À la place, il est plus judicieux de choisir les colorants naturels. Explications avec CAMERPOST.

Les dangers et les composants chimiques dangereux

Selon les dernières études, plus de 60 % des femmes et 10 % des hommes dans les pays développés optent pour une coloration des cheveux. Pourtant, il est reconnu depuis 2001 que certains produits utilisés pour la teinture capillaire comportent des composants chimiques néfastes pour les cheveux et pour la santé. En effet, le principe de fonctionnement d’un colorant capillaire consiste à modifier par réaction chimique la texture et la composition des cheveux en les cassant et en remplaçant leur pigment naturel par une coloration chimique. Par ailleurs, plusieurs des colorants chimiques pour cheveux contiennent des perturbateurs endocriniens comme l’ammoniaque, les métaux lourds ou encore le parabène. Ils sont reconnus pour avoir des effets néfastes sur la santé, entre autres le dérèglement de la fonction hormonale, causant des effets sur la thyroïde, sur la fertilité, la formation de l’embryon, etc.

Pourquoi préférer les colorants naturels ?

Du fait de leur caractère, les colorants capillaires naturels ne présentent aucun risque pour la santé, d’autant qu’ils sont utilisés depuis des milliers d’années. En effet, on n’y trouve pas les principales substances chimiques néfastes comme l’ammoniaque. Les colorants naturels sont souvent tirés des plantes tinctoriales destinées pour la coloration des cheveux, et souvent préparés d’une façon rustique, par broyage et mélange avec de l’eau. On peut trouver plusieurs types de plantes d’où l’on peut tirer du colorant capillaire, entre autres le henné qui donne une couleur cuivrée-orangée ou acajou, suivant la couleur capillaire de base, l’indigo, utilisé en association avec d’autres plantes, peut donner un reflet bleu aux cheveux, le bois de campêche pour une coloration grise, la graine de Roucou pour obtenir le vrai rouge. Par ailleurs, d’autres plantes sont également utilisées pour le soin capillaire comme la camomille vraie ou le soja.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite
  • Pardon continuer la sensibilisation car bcoup ne comprenne rien