Tchad : La CEEAC condamne l’attentat suicide au Tchad qu’elle qualifie d’acte ignoble et lâche – 12/07/2015

Ahmad Allam-Mi, secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) | © L'Harmatan
Ahmad Allam-Mi, secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) | © L’Harmatan

Le secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), l’ambassadeur Ahmad Allam-Mi, a condamné samedi, dans un communiqué, le violent attentat suicide qui a fait 16 morts et 80 blessés dans un marché de N’Djamena, la capitale tchadienne.

“Le secrétariat général de la CEEAC condamne avec la plus grande fermeté cet acte ignoble et lâche, dirigé contre les institutions de l’Etat tchadien et les populations civiles innocentes”, souligne le communiqué de la CEEAC.

“Le secrétariat général note que ces actes barbares s’inscrivent dans la suite logique des autres attentats terroristes récemment commis dans la capitale tchadienne, revendiqués par le groupe terroriste Boko Haram”, rappelle le texte.

La CEEAC “condamne également le terrorisme dans toutes ses formes, et les actions des groupes tels que Boko Haram, Al Qaeda, Etat Islamique, etc.”, ajoute le communiqué signé du secrétaire général de l’institution dont le siège est à Libreville.

Pour l’institution commune à 10 Etats membres, le nouvel attentat dans la capitale tchadienne “vient renouveler la nécessité pour tous les acteurs étatiques, sous-régionaux, régionaux et internationaux de trouver des solutions urgentes, globales et adaptées au problème du terrorisme dans la bande sahélo-saharienne en général et aux alentours du Lac Tchad en particulier”.

“Cette situation montre l’urgente nécessité pour les Etats membres de rendre disponible le Fonds Spécial de 50 milliards de FCFA décidé par la Conférence Extraordinaire des Chefs d’Etat du COPAX à Yaoundé, en février 2015, en soutien au Cameroun et Tchad”, poursuit le document.

La CEEAC soutient que l’organisation dans les meilleurs délais d’un sommet CEEAC-CEDEAO permettrait de renforcer la collaboration et la coordination opérationnelles entre les différents pays de la zone engagés dans la lutte contre ce groupe terroriste. Ce sommet prévu à Malabo en Guinée Equatoriale a été reporté sine die.

Source : © Agence de presse Xinhua

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz