Tchad : La Commission du Bassin du Lac Tchad adopte un budget de 16 milliards FCFA

La Commission du Bassin du Lac Tchad adopte un budget de 16 milliards FCFA | Photo d’illustration

Les travaux de la 62e session ordinaire du conseil des ministres de pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), ont pris fin dans la soirée du jeudi dans la capitale tchadienne N’Djaména.

Un communiqué final des assises dont APA a reçu copie, mentionne que le conseil des ministres a adopté les rapports du secrétaire exécutif, du contrôleur financier et celui d’audit des états financiers d’exercice clos au 31 décembre 2015.

Le budget 2017 se chiffre en recettes et dépenses à 16,3 milliards FCFA.

Dans ce budget, les pays de la CBLT souhaitent obtenir des partenaires économiques et financiers plus de 10 milliards FCFA. Le reste, 6 milliards FCFA, sera, réunis grâce à la contribution des pays membres.

Selon le constat des ministres, actuellement, la commission dispose de plus de 2 milliards FCFA. Le conseil des ministres invite aussi les pays membres à apporter leur contribution à hauteur de 3,6 milliards FCFA.

Les ministres de la CBLT estiment que, pour que les programmes soient exécutés dans des bonnes conditions et à temps, chaque Etat doit éponger sa dette de contribution et payer sa part pour l’année 2017.

Les ministres du bassin du Lac Tchad décident aussi de la fermeture définitive de l’école régionale de formation agricole de la CBLT dont le siège est au Nigéria.

Force multinationale mixte

Le conseil autorise le secrétaire exécutif de procéder à la liquidation des droits sociaux de tout le personnel de cette école encore en service et d’entamer les démarches nécessaires en vue de la rétrocession de ses infrastructures à la force multinationale mixte de la CBLT.

Les ministres recommandent par ailleurs la tenue d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de la CBLT pour pourvoir au poste de secrétaire exécutif.

En cas d’impossibilité de la tenue d’un tel sommet, qu’il soit envisagé une consultation entre les chefs d’Etat pour désigner un nouveau secrétaire exécutif de la CBLT ou proroger le mandat de l’actuel titulaire dont le mandat prend fin le 30 avril prochain.

La Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) dont le siège est à N’Djaména, regroupe le Cameroun, le Niger, le Nigéria, la République centrafricaine (RCA), la Libye, le Tchad ainsi que des membres observateurs à savoir le Soudan, l’Egypte, le Congo et la République Démocratique du Congo.

© CAMERPOST avec © APA