Tchad : 11 morts dans l’attaque d’un convoi de prisonniers

Tchad : 11 morts dans l’attaque d’un convoi de prisonniers

L’attaque d’un convoi de prisonniers en transfèrement vers la prison de Koro Toro à l’extrême Nord du Tchad a fait 11 morts dont les dépouilles sont à la morgue de l’hôpital général de référence nationale (HGRN) de N’Djaména, a APA sur place, mercredi.

Le gouvernement tchadien n’a fait pour le moment aucune déclaration, mais, selon des sources sécuritaires, il s’agit d’une attaque ciblant un colonel et ses gardes de corps dans le groupe des prisonniers.

Fort de 93 détenus, le convoi était parti depuis l’aube de la maison d’arrêt de N’Djaména pour la prison de haute sécurité de Koro Toro.

Selon des sources sécuritaires, le colonel qui est mort dans l’attaque était l’un des officiers de la force mixte Tchad-Soudan qui assure la sécurité entre les frontières de deux pays.

Ce colonel avait tué, suite à une altercation, son chef hiérarchique direct, le général Adoum Souleyman Toumba.  D’où son arrestation ainsi que celle de plusieurs de ses gardes du corps.

C’est durant leur transfert à Koro Toro que des individus non encore identifiés, ont intercepté le convoi pour les enlever avant de les fusiller à la sortie nord de la capitale tchadienne, à côté de la localité de Massaguet.

Le colonel et ses gardes du corps font partie des 11 morts, les autres détenus qui étaient dans le convoi ont pris la fuite.

Le procureur de la République, après avoir fait le constat des corps à la morgue, a ouvert une enquête afin de retrouver les coupables de cette attaque.

© CAMERPOST avec APA