Tanzanie : Le HRW demande de fixer à 18 ans l’âge minimum de mariage des jeunes filles – 29/10/2014

Une jeune tanzanienne rapporte de l'eau. Photo d'illustration
Une jeune tanzanienne rapporte de l’eau. Photo d’illustration

Le gouvernement tanzanien devrait fixer à 18 ans l’âge minimum du mariage pour les filles et les garçons, comme une première étape vers l’éradication du mariage des enfants et l’amélioration de la vie des filles et des femmes, demande Human Rights Watch (HRW), dans un rapport publié mercredi.

« Le mariage des enfants en Tanzanie limite l’accès des filles à l’éducation et les expose à de sérieux préjudices », explique l’organisation de défense des droits de l’homme, qui affirme avoir « documenté des cas dans lesquels des filles étaient mariées dès l’âge de sept ans ».

Cee rapport de 75 pages cite, parmi ces préjudices, « l’exploitation ainsi que la violence – notamment le viol conjugal et les mutilations génitales féminines (MGF) – et les risques en matière de santé reproductive ».

HRW dénonce des « lacunes dans le système de protection de l’enfance de la Tanzanie, l’absence de protection pour les victimes de mariages d’enfants, et les obstacles rencontrés par les filles lorsqu’elles tentent d’obtenir réparation, ainsi que les lacunes dans les lois et les plans gouvernementaux actuels pour lutter contre le mariage des enfants ».

Les mariages de filles à peine pubères sont fréquents surtout chez certaines tribus du nord du pays, comme chez les éleveurs Masai, où les filles sont parfois données, à leur insu, en mariage au prétendant qui offre le plus grand nombre de têtes de bétail.

« Le projet de Constitution de la Tanzanie ne prévoit malheureusement pas d’âge minimum pour le mariage», déclare Brenda Akia, chercheuse auprès de la division Droits des femmes à Human Rights Watch et auteure du rapport.

Le projet de nouvelle constitution doit être soumis à un vote référendaire l’année prochaine.

« Le gouvernement tanzanien devrait faire preuve de leadership sur la question du mariage des enfants en fixant à 18 ans l’âge minimum dans la loi sur le mariage et en fournissant des protections plus fortes contre le mariage des enfants», ajoute la chercheuse.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz