Tanzanie – Jakaya Kikwete : « Nous sommes prêts à attaquer le FDLR » – 14/01/2015

Jakaya Kikwete, le président tanzanien.
Jakaya Kikwete, le président tanzanien.

Le président tanzanien Jakaya Kikwete a assuré une nouvelle fois la communauté internationale de la détermination des troupes de son pays à participer à des opérations de désarmement des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un groupe rebelle basé dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Nous avons commencé l’accomplissement de notre mission par l’attaque menée (fin 2013) contre le groupe du M 23.

Nous sommes prêts à attaquer le groupe des FDLR et d’autres groupes rebelles comme l’ADF et les Maï-Maï », a déclaré Kikwete dans un communiqué publié mardi après un entretien à Zanzibar avec la ministre sud-africaine de la Défense Novisise Mapisa-Nqakula.

Le président tanzanien, accusé au Rwanda, de soutenir les FDLR, avait déjà fait cette assurance, mais dans termes moins explicites et moins forts lors d’une cérémonie de vœux au corps diplomatique vendredi dernier.

« Ce qui nous a empêché d’en finir plus tôt c’est que les FDLR avaient demandé à se rendre d’elles-mêmes et avaient obtenu un délai de six mois pour cela. Maintenant le délai a expiré », a poursuivi Kikwete cité dans le communiqué en swahili.

« Nous sommes prêts parce que nos troupes sont toujours en RDC. (…) La Tanzanie n’a pas donné d’instructions différentes à ses troupes », a insisté le président tanzanien.

« La Tanzanie reste prête à attaquer, neutraliser et désarmer tous ces groupes, conformément au mandat donné à ses troupes ainsi qu’à celles de l’Afrique du Sud et du Malawi par les Nations Unies » », a ajouté le chef de l’Etat.

Kikwete se trouve actuellement sur l’archipel semi-autonome de Zanzibar où il préside une importante réunion de la direction de son parti, le Chama Cha Mapinduzi (Parti de la révolution, en langue swahilie).

© CamerPost avec © APA