Suppléments multivitaminés : un multi-gaspillage d’argent et un danger pour la santé

Suppléments multivitaminés, un multi-gaspillage d’argent et un danger pour la santé | DR
Suppléments multivitaminés, un multi-gaspillage d’argent et un danger pour la santé | DR

Lorsqu’une personne ordinaire prend la décision d’ajouter un supplément nutritionnel à son régime alimentaire, un complexe multivitaminé est susceptible d’être le premier choix. En effet, pour la plupart des gens, C’est comme “prendre une assurance” sur leur santé.

En fait, les suppléments multivitaminés sont régulièrement utilisés par un tiers de tous les adultes américains et constituent le complément alimentaire le plus couramment consommé aux États-Unis aujourd’hui. Un complexe multivitaminé consommé au quotidien vise à éviter une carence nutritionnelle. La combinaison spécifique de vitamines et de minéraux est conçue pour imiter un régime alimentaire sain fondé sur une consommation régulière de fruits et de légumes.

Le seul problème est que… beaucoup de suppléments multivitaminés disponibles sur le marché ne marchent tout simplement pas. En effet, ils sont constitués de composés synthétiques isolés qui sont chimiquement et structurellement différents des “complexes vitaminiques” réels trouvés dans les aliments naturels.

Mais avant d’entrer dans ce sujet, soyons clairs sur ce que sont exactement les vitamines. Par définition, ce sont des substances organiques qui proviennent principalement des plantes et sont essentielles en petites quantités pour notre santé, la croissance, la reproduction et l’entretien.

Les vitamines doivent être une partie intégrante de notre alimentation, puisqu’elles ne peuvent pas du tout être synthétisées ou en quantités suffisantes par notre organisme pour effectuer leur travail correctement. Enfin, chaque vitamine exécute une fonction spécifique – une vitamine ne peut en remplacer une autre.

Et c’est ca le problème … la plupart des suppléments multivitaminés aujourd’hui contiennent des produits chimiques qui n’ont jamais fait partie de notre alimentation naturelle, ne proviennent pas de plantes, et sont incapables de faire le travail que les vitamines font dans notre corps.

Tout cela a conduit certains experts de la santé à suggérer que les suppléments multivitaminés disponibles dans le marché devraient effectivement être étiquetés «imitations non alimentaires de vitamines.”

Avez-vous vraiment besoin d’un supplément multivitaminé?

Si vous êtes comme la majorité des gens de nos jours, vous achetez des aliments prêts-à-consommer au-lieu de les préparer vous-même. Cette tendance croissante a conduit à l’émergence d’une industrie alimentaire (ndlr : artificielle) massive, pour laquelle la santé de l’utilisateur est considérée comme secondaire à des marges bénéficiaires.

Corrélativement, il y a une école de pensée qui suggère de plus en plus que la mauvaise qualité nutritive de nos aliments est à l’origine de tous nos problèmes de santé aujourd’hui. Le déficit en nutriments nous devrions obtenir affaiblit notre système immunitaire et a un impact direct sur notre santé. Cela augmente notre vulnérabilité aux infections et autres maladies – y compris le cancer.

L’effrayante vérité Sur Ce qui est dans la plupart des complexes Multivitaminés

Pendant des décennies, l’industrie de la santé «naturelle» a parlé des suppléments de vitamines comme étant essentiels pour une vie saine et productive. Cependant, la plupart des vitamines disponibles sur le marché aujourd’hui sont loin d’être des «substances organiques naturelles provenant principalement des plantes.”

Au lieu de cela, la vérité effrayante est que … la plupart des vitamines aujourd’hui sont dérivées d’extraits de pétrole, des dérivés de goudron de houille, de sucre chimiquement transformé, et d’huiles de poisson industriellement transformés. Pire, les acides et les produits chimiques industriels tels que le formaldéhyde sont utilisés pour les fabriquer!

Sans surprise, les vitamines synthétiques ont été à l’origine développées parce qu’elles étaient plus faciles à produire en masse et coûtent moins cher.

En passant, saviez-vous que les fabricants de suppléments dérivés du pétrole appellent cyniquement leurs produits «végétarien» – non pas parce qu’ils sont des plantes, mais parce qu’ils ne sont pas des produits d’origine animale?

En outre, certaines marques de vitamines synthétiques sont étiquetées «bio» parce qu’elles contiennent du carbone … ce qui, par définition, signifie que tous les dérivés des hydrocarbures pétroliers devraient être organiques. (Vous imaginez bien que cela ne m’encourage pas à consommer du pétrole sorti fraichement du sous-sol). Le fait est que la plupart des soi-disant “vitamines organiques” commercialement disponibles aujourd’hui ne sont pas vraiment organiques de la perspective naturopathe, ou même de celle du gouvernement des Etats-Unis.

Comment les Vitamines Artificielles Diffèrent-elles des vitamines “réelles” d’origine Alimentaire?

En premier lieu, les formes physico-chimiques de nombreuses vitamines présentes naturellement dans les aliments sont très différentes de leurs versions synthétiquement préparées, connues sous le nom « d’analogues. »

Par exemple, la vitamine A est présente dans les aliments sous la forme d’esters de rétinol et des mélanges de caroténoïdes – alors que la vitamine A analogue synthétique comprend de l’acétate et du palmitate de vitamine A ainsi que du bêta-carotène isolé.

De façon similaire, les formes alimentaires de vitamine C comprennent les deux variantes de l’acide ascorbique, ainsi que leurs sels et autres dérivés. L’analogue synthétique de la vitamine C est constitué uniquement  de cristallin d’acide ascorbique isolé.

En d’autres termes, la plupart des vitamines synthétiques commerciales sont des substances chimiques artificiellement préparées obtenues à partir de sources non-organiques qui sont chimiquement et structurellement différents des vitamines saines présentes naturellement dans les aliments.

Cette différence fondamentale a de nombreuses conséquences majeures sur la «biodisponibilité» et les fonctions des vitamines de source alimentaire dans votre corps par rapport à celles des vitamines synthétiques. Biodisponibilité fait référence à la proportion d’un complément nutritionnel qui entre dans votre circulation sanguine et est en mesure d’avoir un effet biologique dans votre corps – et la forme physico-chimique d’un nutriment est un facteur majeur dans ce domaine.

Les vitamines de source alimentaires sont plus facilement absorbées et utilisées par votre corps que leurs analogues synthétiques non-alimentaires, pour trois raisons principales:

  1. Les vitamines de source alimentaires existent sous des formes physico-chimiques que votre corps peut reconnaître.
  2. La taille des particules est un facteur important dans l’absorption des nutriments, des vitamines et les denrées alimentaires dérivées semblent avoir de plus petites tailles de particules pour une meilleure absorption.
  3. Les “cofacteurs” présents dans les mêmes aliments que les vitamines d’origine alimentaires semblent augmenter leur absorption en raison de leur interaction les uns avec les autres.

En réalité, les vitamines de source alimentaire sont des complexes biologiques contenant de multiples composantes. L’activité de la vitamine fonctionnelle ne peut se produire que lorsque tous les cofacteurs et les composantes du complexe de vitamines sont présents et travaillent en synergie.

Lorsque qu’ils sont isolés et séparés en formes chimiques artificielles, ces composés synthétiques cristallins purifiés ne sont plus de réelles vitamines. En effet, les travaux de recherche scientifique publiés montrent que les vitamines d’origine alimentaire sont nutritionnellement supérieures  à leurs analogues synthétiques.

Malheureusement, nous avons été endoctrinés à croire que les produits chimiques synthétiques sont supérieurs  aux vitamines et nutriments naturels d’origine alimentaire. Cette fausse idée a été propagée principalement par l’industrie alimentaire (ndlr : des aliments artificiels), et pharmaceutique, dont l’intérêt supérieur unique est de vendre et de tirer profit de leurs suppléments nutritionnels inférieurs.

Prenons quelques exemples individuels de vitamines d’origine alimentaire et de leurs analogues synthétiques …

Vitamine A d’origine alimentaire vs vitamine A synthétique

La vitamine A est le nom d’un groupe de composés liposolubles qui comprennent le rétinol, le rétinal et les esters de rétinol. Cette vitamine aide à gérer la fonction immunitaire, la vision, la reproduction et la communication cellulaire. Elle supporte également la croissance et la différenciation cellulaire; et joue un rôle essentiel dans la formation normale et l’entretien du cœur, des poumons, des reins et d’autres organes.

Notre alimentation contient deux formes de vitamine A: la vitamine A préformée (y compris le rétinol et sa forme estérifiée (ester de rétinol) et les caroténoïdes de la provitamine A.

La vitamine A préformée se trouve dans les aliments d’origine animale, tels que les produits laitiers, le poisson et la viande (surtout le foie). La plus importante caroténoïde de la provitamine A est de loin le bêta-carotène. C’est un pigment de couleur rouge-orange dans les plantes et les fruits, en particulier les carottes et les légumes jaunes et verts à feuilles.

La vitamine A et les caroténoïdes de provitamine A sont converties dans notre corps en acide rétinoïque et rétinal, les formes actives de vitamine A qui effectuent de nombreuses fonctions biologiques importantes.

L’acétate de vitamine A, l’analogue synthétique est fabriqué à partir du méthanol, tandis que le palmitate de vitamine A est soit fabriqué à partir de l’huile de poisson ou en est un dérivé synthétique. La Bêta-carotène synthétique est préparée par condensation de l’aldéhyde (fabriqué à partir de l’acétone – oui, le vernis à ongles) avec de l’acétylène).

Les aliments riches en bêta-carotène ont connus pour leur grande capacité antioxydante. Les antioxydants aident à neutraliser les radicaux libres nocifs générés dans notre corps par l’inflammation, la pollution, l’exposition aux UV, et la fumée de cigarette. Il semble également être sans problèmes pour notre santé. Une possible explication en est que, dans les aliments naturels, il est attaché à des cofacteurs, tels que les lipoprotéines qui peuvent empêcher la toxicité.

D’autre part, la bêta-carotène synthétique a été clairement prouvée être nocive pour la santé si elle est administrée seule aux fumeurs ou aux personnes exposées à des carcinogènes environnementaux. Elle agit également à l’encontre de la faculté antioxydante de la vitamine E pour la protection contre l’oxydation des LDL, qui constitue une étape précoce dans la formation de l’athérosclérose et le développement de maladies cardiaques.

Le complexe de Vitamine C alimentaire” VS l’acide ascorbique synthétique.

La vitamine C est essentielle à la croissance et à la réparation des tissus du corps, à la constitution de la peau, des tendons et des vaisseaux sanguins, à la guérison rapide de plaies et au maintien des os et des dents en bonne santé.

La vitamine C est un nutriment alimentaire “essentiel” pour nous les humains parce que nous ne pouvons pas la synthétiser dans notre corps. Elle est produite naturellement sous deux formes, en plus des bioflavonoïdes et de plusieurs autres composés apparentés ayant une activité similaire à celle de la vitamine C. Ces formes comprennent les sels d’acide ascorbique, ainsi que les formes oxydées tels que l’acide déhydroascorbique. C’est pour cela que la Vitamine C d’origine alimentaire devrait légitimement être appelée «le Complexe de vitamine C d’origine alimentaire.”

La vitamine C d’origine alimentaire agit comme un antioxydant, protégeant contre le stress oxydatif – qui est le résultat d’un déséquilibre entre la production de radicaux libres potentiellement dangereux et la capacité du corps à se décontaminer par l’intermédiaire d’antioxydants.

L’acide ascorbique synthétique, d’autre part, est faite par la fermentation du sucre de maïs, avec l’acétone (vernis à ongles) étant utilisé dans l’étape finale de sa production. Cette forme synthétique ne contient pas les deux formes qui existent naturellement. Elle ne contient ni les bio flavonoïdes et les autres cofacteurs, ce qui la rend très différente du complexe de vitamine C d’origine alimentaire.

Fait intéressant, le complexe de vitamine C d’origine alimentaire présente un potentiel redox négatif, alors que l’acide ascorbique synthétique présente un potentiel redox positif. Le potentiel Redox se réfère à la capacité d’un composé à acquérir des électrons et donc d’être «réduit». Les composés ayant un potentiel redox négatif peuvent contrer les effets du stress oxydatif, alors que ceux qui ont un potentiel redox positif ne le peuvent pas.

Une étude du gouvernement américain a trouvé qu’un aliment ne contenant que 80 mg de vitamine C produit une plus grande concentration d’antioxydants dans le sang, que plus de 15 fois l’acide ascorbique isolé (ndlr : synthétique). La présence de bio flavonoïde et d’autres cofacteurs sont soupçonnés d’être responsables de cette différence.

De nombreuses études ont montré que les régimes riches en fruits et légumes sont associés à un risque plus faible de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et de cancer, et à une longévité accrue. D’autre part, alors que certains effets bénéfiques de la consommation de la vitamine C synthétique ont été observés dans de petites études, de grandes études bien contrôlées ne montrent aucun changement dans les marqueurs de l’oxydation ou des avantages évidents pour la santé.

Quel est le supplément  multivitaminé idéal?

Vous avez probablement entendu la vieille expression suivante : “Vous êtes ce que vous mangez.” Je ne sais pas qui l’a dit le premier, mais cette pépite de la sagesse a été élargie à … “Vous n’êtes pas ce que vous mangez, mais ce que vous digérez, absorbez et assimilez. “

Nos corps ont été conditionnés par des milliers d’années d’évolution pour absorber et utiliser en toute sécurité des vitamines dans le cadre naturel de leurs cofacteurs. En d’autres termes, ces vitamines sont généralement présentes sous forme de complexes ayant multiples composantes, reliés entre eux de manière synergique avec d’autres nutriments et des éléments sains présents dans les aliments naturels.

Beaucoup de gens aujourd’hui consomment des méga-doses de vitamines isolées de nature pharmaceutique, qui sont synthétisées, standardisées, des produits chimiques isolés qui sont très rarement fabriqués à partir de sources naturelles. En conséquence, beaucoup de ces analogues sont incapables d’assumer dans notre corps les fonctions biologiques des vitamines – et peuvent même être toxiques à des niveaux plus élevés.

La plupart des suppléments multivitaminés commercialement disponibles ne sont rien de plus qu’un assemblage confus de nombreuses pièces mal ajustées, une combinaison inefficace de métaux et de produits chimiques inorganiques.

En fait, même si vous prenez ces soi-disant vitamines “naturelles” extraites et purifiées à partir d’aliments naturels, elles ne seront pas aussi efficaces qu’elles le sont sous leur forme naturelle, car elles ont été séparées des autres composantes de leur complexe fonctionnel – et parce que les cofacteurs  nécessaires qui les aident dans leur fonctionnement ont été éliminés.

En résumé, le supplément multivitaminé idéal doit contenir l’ensemble du complexe de la vitamine intacte avec tous les cofacteurs et oligo-éléments essentiels nécessaires à la vitamine donnée pour fonctionner en synergie dans nos corps en termes de biodisponibilité, d’efficacité et de sécurité

Note de la Rédaction du Sphinx Hebdo:

  1. Cet article veut simplement dire aux Africains qu’ils ont à portée de main dans les fruits et végétaux de leurs champs et marchés toutes les vitamines et suppléments dont ils ont besoin pour une bonne santé. Plus besoin de demander qu’on leur achète des complexes multivitaminés à l’étranger. C’est probablement en partie pour cela qu’une étude d’un organisme des Nations Unies avait conclu que le Tchad et le Mali étaient les pays ou on mangeait le mieux dans le monde. Par ailleurs des études ont d’ailleurs montré que ceux qui consomment les vitamines artificielles sont plus susceptibles de tomber malades que ceux qui n’en consomment pas. Les politiques de santé publique devraient  insister sur la bonne alimentation comme un moyen de prévention des maladies car d’autres études montrent une forte corrélation entre l’alimentation et les maladies chroniques telles que les cancers, le diabète ou l’hypertension artérielle.
  1. Cet article a été traduit de l’Anglais vers le Français par la rédaction du Sphinx Hebdo
  1. Cet article a été publié en Anglais dans sa version originale dans www.thetruthaboutcancer.com par Ty Bollinger sous le titre Is Your Multivitamin Supplement A Multi-Waste of Your Money ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz