Sundance annonce l’entrée en production de Mbalam et Nabeba pour fin 2017/début 2018

Le groupe minier australien Sundance Resources a annoncé, le 30 août, qu’elle tablait sur l’entrée en production de son projet de fer de Mbalam-Nabeba, à cheval entre le Cameroun et le Congo Brazzaville, aux alentours de fin 2017/début 2018. «Nous nous attendons à ce que le projet de Mbalam-Nabeba entre en production aux alentours de fin 2017/début 2018», a déclaré à l’agence Reuters, le directeur général de la compagnie, Giulio Casello.

Le scepticisme avait gagné les investisseurs suite à la résiliation par Sundance, début avril, de son accord avec le groupe chinois défaillant Hanlong Mining pour la reprise du projet de Mbalam. Mais la junior minière australienne a indiqué qu’elle était en négociation avec plusieurs groupes pour la reprise du gisement dont la valeur a été estimée à 4,7 milliards de dollars. Sundance espère conclure un accord avec de nouveaux partenaires avant fin 2013.

L’entreprise, qui poursuit désormais une nouvelle stratégie basée sur la séparation entre le développement de la mine et la construction d’infrastructures, avait annoncé, le 7 août, que six groupes chinois figurent parmi les entreprises de BTP qui ont retiré le cahier des charges de l’appel d’offres pour la construction des infrastructures ferroviaires et portuaires.

Sundance devrait aussi lancer bientôt un appel d’offres pour sélectionner des candidats intéressés par le développement du gisement.

Le cours de  la société cotée sur ASX peine toutefois à remonter la pente après avoir fortement chuté au lendemain de la résiliation du contrat avec Hanlong. Le 30 août, le titre se négociait à 8  cents australiens, contre plus de 30 cents au début de l’année en cours.

(Agence Ecofin)