Soudan – Solidarité avec l’Arabie Saoudite : Khartoum coupe ses relations diplomatiques avec Téhéran

Nimr Al-Nimr, un chef religieux chiite accusé d'activités terroristes et exécuté par l'Arabie Saoudite | DR
Nimr Al-Nimr, un chef religieux chiite accusé d’activités terroristes et exécuté par l’Arabie Saoudite | DR

Le gouvernement de Khartoum a coupé les relations diplomatiques avec Téhéran en solidarité avec l’Arabie saoudite suite aux tensions causées par l’exécution de Nimr Al-Nimr, un chef religieux chiite accusé d’activités terroristes.

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a confirmé, dans une déclaration officielle publiée lundi, qu’il expulserait l’ambassadeur iranien à Khartoum pour protester contre l’attaque de l’ambassade saoudienne à Téhéran.

Nimr fait partie des 47 personnes exécutées en Arabie Saoudite samedi pour des activités liées au terrorisme, une situation qui a déclenché des protestations violentes en Iran avec la mise en feu de l’immeuble abritant l’ambassade d’Arabie saoudite à Téhéran.

« Le Soudan condamne fermement l’attaque brutale de l’ambassade d’Arabie saoudite à Téhéran. A travers de tels actes, l’Iran a violé le droit international, » lit-on dans le communiqué.

« Par conséquent, nous avons décidé de rompre immédiatement nos relations diplomatiques avec l’Iran, » explique le document.

Le ministre des Affaires étrangères saoudien Adel al-Jubeir, avait annoncé dimanche que le royaume d’Arabie Saoudite rompait ses relations diplomatiques avec l’Iran et avait ordonné à la mission diplomatique iranienne de quitter le royaume dans les 48 heures.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz