Smartphones en Afrique : à quand le réveil des constructeurs du continent ?

Smartphones en Afrique : à quand le réveil des constructeurs du continent ?

Dans bien des secteurs, l’Afrique est l’un des marchés aux perspectives les plus prometteuses. En matière de télécommunication, l’explosion du taux de pénétration des smartphones démontre cet énorme potentiel. Les constructeurs africains restent néanmoins des acteurs passifs sur ce marché.

Le smartphone, de plus en plus adulé en Afrique

En matière de télécommunication, et plus particulièrement en ce qui concerne l’adoption des smartphones, un récent focus de Médiamétrie interpelle et confirme l’engouement palpable de l’Afrique pour les nouvelles tendances technologiques .

Au Cameroun et en Côte d’Ivoire, si la part des foyers équipés en smartphones était respectivement de 68,2 % et 15,7 % en 2013, une croissance est notée en 2016, ces proportions passant à 72,2 % et 87,7 %. La même hausse est remarquée au Sénégal (23,7 % en 2013 puis 82,2 % en 2016) et à Madagascar (27,1 % en 2013 puis 43,9 % en 2016).

Ces chiffres suffisent à refléter la tendance globale ressentie sur le marché continental : le smartphone devient l’équipement indispensable au quotidien de tout un chacun.

Des constructeurs africains en quête de croissance

Cette forte demande sur le marché est assimilable à un gâteau lorgné par les constructeurs du monde entier. Sur le continent, seuls les mastodontes asiatiques tirent à ce jour leur épingle du jeu avec des smartphones basiques vendus à des prix adaptés aux locaux. Le géant sud-coréen Samsung, mais également les Chinois Huawei et Transsion, avec ses marques Infinix, iTel et Tecno, y sont des références incontournables.

Au début de l’année, au plus grand salon mondial consacré à l’industrie de la téléphonie mobile à Barcelone, deux exposants attirent les regards : Condor et Accent, les uniques constructeurs de smartphones issus du continent au 1,2 milliard d’habitants. Si le Marocain Accent se consacre au design de ses produits et les assemble en Chine, l’Algérien Condor importe quant à lui les composants chinois et monte ses smartphones dans ses propres usines. Confiants, leurs dirigeants sont unanimes en annonçant qu’ils ont leur place sur le marché et que l’engouement pour leurs produits « made in Africa » est une question de temps. Les constructeurs africains sont ainsi en ordre de marche et comptent bien croquer leur part du succulent gâteau, d’ici peu.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

PARTAGER
  • La téchnologie ne se transfère pas, elle s’approprie.

  • Salut aujourd’hui bralico lancé la promotion de stark qui prendra 3 jour. Demain.samedi.dimanche.de 15h à 6h..AU VIP PYNARET..
    YURUBA MIX INVITE TOUT SE FANA A PRENDRE PART DE LA SOIRE STARK..
    venez. Vivre la Dance ya makolo.
    Sur platine
    Vitch Prod et yuru mix
    Fait passé le sms
    RDV A 15H
    Ta présence est marqué ..
    10 première entre gratuit + consommation.