Situation de la filière mode au Cameroun

mode au Cameroun
Situation de la filière mode au Cameroun

L’industrie de la mode en Afrique prend son envol depuis le succès du wax dans de nombreuses créations. Pourtant, certains pays restent en marge de ce développement. Selon une étude menée sur le secteur au Cameroun, le résultat fait état de plusieurs lacunes pour le pays. Il reste encore sur la touche. Détails sur CAMERPOST.

Plusieurs faits pointés par les sondés

Au mois de mai dernier, le cabinet d’études Dina Online Surveys a mené une étude sur le secteur de la mode au Cameroun. Les enquêteurs ont mené leur enquête auprès de 409 consommateurs pour ensuite faire analyser les résultats par des analystes. En résumé, ce pays d’Afrique centrale oublie le secteur de la mode, du monde des affaires. Selon en effet, 55 % des personnes questionnées, la mode locale est loin d’être considérée comme un business. Pour cause, l’absence de compétence des centres de formation, le manque d’un média spécialisé dans le secteur et la carence événementielle pour mettre en lumière le secteur de la mode. Parmi d’autres lacunes pointées figure l’inexistence d’une organisation et d’une orientation pour mener à une économie d’échelle. Le manque de volonté de l’État pour mener l’industrie de la mode locale vers son développement est également très ressenti et est facteur de blocage selon 98 % des Camerounais. Pourtant, ils sont d’accord à 94 % que le secteur peut booster largement l’économie du pays

Un standard de mode pour commencer l’industrie

Les métiers de la mode sont également vus d’un mauvais œil au Cameroun, notamment du point de vus des mœurs. S’allier à la culture et se mettre à jour des réalités locales permettrait de résoudre ces problèmes. Car selon 99 % des sondés, le pays doit commencer par créer une image standard de la mode à la camerounaise. La suite logique est le développement de la formation, de la réglementation et la création d’événements. Une idée de protectionnisme est également véhiculée pour concurrencer plus facilement les importations de seconde main au niveau des prix, mais aussi au niveau des réseaux de distribution.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz