Singapour – Agriculture verticale : Le pays qui cultive dans les airs

Supertrees in Garden by the Bay. | © Signe Cecilie Jochumsen
Supertrees in Garden by the Bay. | © Signe Cecilie Jochumsen

Voici comment un pays qui ne compte ni champs ni ferme est en train de devenir producteur de salades et légumes.

Contrairement aux pays Africains qui sont dotés de terrains cultivables à perte vue, mais où l’on crève paradoxalement de faim, à Singapour ce pays d’Asie de 5 millions d’habitants, on en a pas et on ne s’en plein pas, car là-bas on a su faire flèche de tout bois. Avec une superficie de 700km2, les tours poussent plus facilement que les légumes. Ici, pas de champs, ni ferme. Les salades  ou encore les légumes, poussent dans les fermes en hauteur. Là-bas, on les appelle les fermes verticales, ici les plantes sont dans les tours rotatives. Elles sont arrosées par les eaux de pluie. Pas besoin d’une irrigation intensive. Un système écologique et ultra productif.

Les propriétaires de ces fermes verticales, indiquent qu’ils sont capables de produire plus de 8 fois, la quantité de légumes, qui serait cultivé à même le sol. Pour cultiver la même quantité de salade, il faudrait sur une exploitation agricole traditionnelle, employer 5 fois plus de personnes. Et cette façon de produire est aussi pratiquée pour d’autres raisons selon les inventeurs de ce système, ils utilisent très peu de main d’œuvre et on peut utiliser les séniors, pour y travailler; car ce n’est pas un travail qui brise le dos fort de son caractère ergonomique.

Voilà ce à quoi en tout cas ressemblerons les exploitations agricoles du futur et Singapour en est le pionnier.

Source : © France 2 | Synthèse Elthon djeutcha (Stagiaire)