Sénégal – Serigne Mbaye Thiam : « Jangandoo” renforce le dispositif (…) d’évaluation des enseignements » – 03/03/2015 

Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Education.
Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Education.

Le programme ‘’Jangandoo’’ (évaluation des apprentissages) mis en œuvre par le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES) vient renforcer le dispositif national et international du Sénégal pour l’évaluation de l’éducation, a dit mardi à Dakar, Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education.

‘’Le programme Jàngandoo vient renforcer et compléter ce dispositif national et international dans notre pays, et cela dans le cadre d’une démarche originale, citoyenne et très novatrice”, a notamment soutenu Serigne Mbaye Thiam.

Il s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de deux jours de restitution de l’en quête d’évaluation des apprentissages. Cette enquête-ménage appelée ‘’Jàngandoo” porte sur le niveau des élèves âgés de 4 à 14 ans en lecture et en mathématiques et a été réalisée dans les 45 départements du pays par le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Poursuivant son propos, le ministre souligné que les différents systèmes d’évaluation mis en place au Sénégal ‘’concourent à disposer de la mesure la plus objective et la plus précise des acquis de nos élèves à plusieurs niveaux, de l’évolution qualitative de notre système éducatif, afin de procéder à une bonne planification des politiques éducatives et pour un meilleur pilotage de la qualité”.

Selon lui, plus globalement, au niveau mondial, les contre-performances des apprenants du primaire sont l’objet d’une attention particulière avec 200 millions d’enfants qui ne maîtrisent pas les compétences de base, en dépit de quatre années de scolarité, selon les chiffres du dernier rapport de l’UNESCO.

‘’C’est pourquoi, j’estime qu’il faut aller au-delà des constats et mettre le focus sur les facteurs de qualité, même si l’entreprise reste complexe d’autant plus qu’elle nécessite la corrélation de variables multiples”, a-t-il ajouté.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz