Sénégal : Ouverture le lundi 20 juillet à Dakar du procès de Hissène Habré – 13/05/2015

L'ex-président tchadien, Hissène Habré, est poursuivi pour acte de torture, crime de guerre et crime contre l'humanité. | © AFP
L’ex-président tchadien, Hissène Habré, est poursuivi pour acte de torture, crime de guerre et crime contre l’humanité. | © AFP

La session de la Cour d’assises des Chambres africaines extraordinaires (CAE) chargée de juger Hissène Habré, s’ouvrira le lundi 20 juillet au Palais de justice de Dakar, annonce la CAE dans un communiqué.

Cette session sera présidée par M Gberdao Gustave Kam, Président de la Cour d’assises de la CAE, assisté des juges, Amady Diouf et Moustapha Ba, assesseurs titulaires, et du juge Pape Ousmane Diallo, assesseur suppléant.

Hissène Habré est poursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes de torture. il vit au Sénégal où il s’était réfugié après sa chute, en 1990.

Les Chambres africaines extraordinaires (CAE), juridiction ad hoc ont été créées pour instruire et juger les crimes commis au Tchad entre 1982 et 1990, les magistrats chargés de juger l’ancien président tchadien ont été nommés début avril par la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma.

Le Burkinabè Gberdao Gustave Kam, qui a officié au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) de 2003 à 2009, avant de rejoindre le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz