Sénégal : Lancement de la campagne “des mots justes contre Ebola” – 25/03/2015

  Abdou Aziz Diallo (à droite), président de la Croix-Rouge sénégalaise et membre du comité de direction de la FICR | Photo d'archives
Abdou Aziz Diallo (à droite), président de la Croix-Rouge sénégalaise et membre du comité de direction de la FICR | Photo d’archives

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR) a lancé, mercredi à Dakar, une campagne dénommée des “mots justes contre Ebola” pour mettre fin aux idées reçues sur le virus Ebola et rappeler qu’on est loin de la fin de l’épidémie, a constaté APA.

“Cette campagne vise à promouvoir la connaissance et la sensibilisation, à dissiper la peur, à éviter tout excès de confiance, et à créer une communauté de soutien mondial pour parvenir à zéro cas d’Ebola, le tout centré sur des mots justes comme Amour, Confiance, Soutien, Collaboration, Espoir, Dignité, Compassion…”, a expliqué Abdou Aziz Diallo, président de la Croix-Rouge sénégalaise et membre du comité de direction de la FICR.

S’exprimant au cours du lancement de la campagne “des mots contre Ebola” lors d’un point de presse, il a souligné que tous ces “mots justes” doivent être adossés sur le terme “Engagement” car, il faut faire de sorte que le virus Ebola ne soit plus aucun frein social ou économique.

La campagne s’adresse au grand public, aux médias et aux décideurs qui, par leur engagement, peuvent contribuer à la poursuite des efforts entrepris et maintenir l’attention sur la nécessité de continuer la lutte contre le virus Ebola.

“Ebola a été une crise brutale, soudaine et dramatique. Cette épidémie est maîtrisée, mais elle n’est pas vaincue. Il faut donc que la communauté internationale, tous les pays et chacun de nous se mobilisent contre la maladie qui ne doit pas être gérée de manière isolée”, a poursuivi Abdou Aziz Diallo.

Abondant dans le même sens, l’artiste plasticien, Kalidou Kassé, ambassadeur de bonne volonté de la Croix-Rouge sénégalaise, a affirmé que “nos mots et nos actions peuvent mettre fin à la stigmatisation à l’encontre des travailleurs de santé, les volontaires et les survivants”.

“Nous les artistes, les médias, tous ensemble nous pouvons promouvoir des valeurs partagées et un but commun. Nous avons la capacité de transformer nos valeurs en action”, a dit Kalidou Kassé.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz