Sénégal : La succession d’Abdou Diouf, principal enjeu du sommet de l’OIF – 29/11/2014

Le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, à l'ouverture du premier forum mondial de la langue française à Québec.Photo d'archives / ROGERIO BARBOSA, AFP
Le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, à l’ouverture du premier forum mondial de la langue française à Québec.Photo d’archives / ROGERIO BARBOSA, AFP

Le 15-ème sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’ouvre ce samedi à Dakar, avec comme principal enjeu, la désignation d’un nouveau secrétaire général de l’OIF, pour remplacer le Sénégalais Abdou Diouf.

Ce sera l’occasion de rendre un vibrant hommage au Président Abdou Diouf, chez lui au Sénégal, au moment où il terminera son mandat.

Diouf a été élu le 20 octobre 2002, secrétaire général de l’OIF, succédant à l’Égyptien Boutros Boutros Ghali.

Cinq candidats sont retenus pour succéder à Abdou Diouf : Michaelle Jean du Canada, Jean-Claude De L’Estrac de l’île Maurice, Pierre Buyoya du Burundi, Henri Lopes du Congo et Augustin Nze Nfumu de la Guinée Equatoriale,

24 Chefs d’Etat et 7 chefs de gouvernement prennent part à ce sommet dont le nouveau président du Burkina Faso, Michel Kafando qui en est à son premier déplacement officiel depuis sa désignation.

D’une durée de deux jours, le sommet a pour thème ”Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix et acteurs de développement”.

Les participants discuteront également de la politique de gouvernance en Afrique, avant de se pencher sur les textes de conférence que sont le cadre stratégique pour les prochaines années, la stratégie économique, la stratégie jeunesse, la déclaration finale et les recommandations.

Pour les besoins de ce sommet, Dakar, la capitale sénégalaise, a fait peau neuve à travers des opérations d’embellissement et de nettoiement ponctuées par des déguerpissements et des campagnes d’affichage, le tout dans une atmosphère de sécurisation de grande ampleur avec 1, 7 milliard de FCFA dégagé pour cet aspect sécuritaire.

Le Centre international de conférences de Dakar (CICD) sis à Diamniadio (27 km de Dakar) et construit pour abriter la rencontre, a coûté 57 milliards de FCFA.

L’ex-président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, a décliné l’invitation de son successeur, Macky Sall, à assister à la cérémonie d’ouverture du 15-ème sommet de OIF.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz