Sécurité dans le golfe de Guinée : les conclusions du sommet de Yaoundé

Les 24 et 25 juin 2013, les chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDAO) ont convenu de la mise en œuvre d’une série de mesures afin du faire du golfe de Guinée un espace plus sécurisé pour la navigation maritime.

golfedeguinnee

Dans la déclaration sanctionnant les travaux de Yaoundé la volonté des chefs d’Etats et de gouvernements de faire front commun dans lutte contre la piraterie et autres action malveillants dans le golfe de Guinée transparait clairement.

Ils se sont en gagés à soutenir la mise en œuvre d’une de la stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans à l’horizon 2050. Cela passe nécessairement par la mutualisation et l’interopérabilité  des moyens entre les Etats membres. Ainsi, les Etats devront établir un cadre intercommunautaire de coopération maritime qui devra :

  • surveiller le domaine maritime en élaborant des procédures opérationnelles conjointes
  • faciliter l’harmonisation du cadre juridique et institutionnel des Etats membres
  • établir un mécanisme commun de partage de l’information et du renseignement
  • institutionnaliser une conférence sur le développement et al sécurité maritime
  • mettre en place un mécanisme de financement basé sur les contributions.

Les chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ont en outre demandé à la Commission du Golfe de Guinée (CGG) d’élaborer et d’adopter une stratégie régionale de lutte contre la piraterie, les vols à main armé et les autres activités illicites commis en mer, en cohérence avec la stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans.

L’une des résolutions majeure du sommet de Yaoundé est le choix de la capitale camerounaise pour abriter le siège d’un Centre Inter-régional de coordination. La mission de cette structure sera de s’assurer de la mise en œuvre stratégie régionale et de sûreté et de sécurité maritime.

Synthèse par Hakim Abdelkader