La science appuie le défi de l’agriculture en Afrique

La science au service de l'agriculture
La science appuie le défi de l’agriculture en Afrique

Le secteur agricole fait vivre de nombreuses familles dans le monde. Grâce aux innovations scientifiques, certains agriculteurs africains ont pu améliorer leurs productions. Tous les détails sur CAMERPOST.

La science au service de l’agriculture

Le secteur agricole figure parmi les activités les plus prospères dans certaines régions d’Afrique. Cette prospérité est due en grande partie aux innovations scientifiques.

L’utilisation de variétés de semences particulières et de nouveaux engrais ont permis aux agriculteurs d’améliorer leur production. Les pesticides ont protégé les cultures des agressions de la nature comme les maladies, les insectes ravageurs ou les mauvaises herbes. Sans ces produits, les agriculteurs n’auraient pas pu répondre à la demande alimentaire.

L’appui de la science à l’agriculture se remarque également dans l’utilisation de certains croisements afin d’améliorer la qualité des produits et de l’alimentation. Par exemple, le scientifique ougandais Robert Mwanga a reçu le prix mondial de l’alimentation en 2016 pour son projet visant à réduire la famine sur le continent. Il propose de remplacer la patate douce blanche faible en vitamines A par une variante riche en vitamine A pour éviter le développement de la cécité chez les enfants africains.

Grâce à la science, les agricultures ont pu s’adapter aux aléas climatiques. Autrefois, elles ont été l’une des causes de la baisse de la production. Les précisions en matière de prévision météorologique ont permis aux agriculteurs d’ajuster leurs cultures aux conditions climatiques.

Afrique: victime de crise alimentaire

Même si de nombreuses familles travaillent dans le secteur agricole en Afrique, le continent reste sujet à la crise alimentaire. Il dépense plus de 35 milliards de dollars dans l’importation de produits alimentaires. Pour réduire le taux d’importation du continent, la Banque Africaine de Développement mise sur l’agriculture. Elle a comme but de nourrir l’Afrique avant 2025. Pour atteindre cet objectif, la banque investira 24 milliards de dollars dans le secteur agricole sur dix ans.

D’après les propos du directeur de la banque, ce projet est tout à fait réalisable. Le continent africain n’a pas besoin d’importer. Il dispose d’une vaste étendue de terre. Selon le résultat d’une étude, l’Afrique renferme 65% des terres cultivables non exploitées dans le monde.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz