SCB Cameroun prépare un emprunt obligataire pour l’Etat du Tchad

La filiale camerounaise du groupe Attijariwafa Bank, SCB Cameroun, a été choisie par l’Etat tchadien comme co-arrangeur d’un emprunt obligataire de 85 milliards de francs Cfa, que le Tchad s’apprête à lancer conjointement à la Douala Stock Exchange (Dsx), la bourse des valeurs mobilières du Cameroun, et à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), basée à Libreville au Gabon.Selon nos informations, la SCB Cameroun est également tête de file du syndicat de placement qu’elle va s’atteler à constituer pour la réalisation de cette opération de levée de fonds sur le marché financier camerounais, tandis que la Gabonaise BGFI Bourse est co-arrangeur et tête de file du syndicat de placement de cet emprunt obligataire sur le marché de l’Afrique centrale (Bvmac).

Les 85 milliards de francs Cfa recherchés par l’Etat tchadien à travers cet appel public à l’épargne, apprend-on de sources autorisées, vont permettre de compléter l’enveloppe de 250 milliards de francs Cfa nécessaires pour la construction de la Cité des affaires de N’Djaména, la capitale politique du Tchad.

Avant le Tchad, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) et la Société financière internationale (Sfi), avaient déjà refusé de prendre un parti (en opérant un choix entre les deux marchés) dans la guerre larvée à laquelle se livrent la Bvmac et la Dsx, les deux marchés financiers qui existent dans la zone Cemac.

Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz