Sanctions par la CAF : le Maroc saisit le Tribunal arbitral du sport – 18/02/2015

AFP/AFP/Archives - Le président de la CAF Issa Hayatou (c) discute avec le N.1 de la Fédération marocaine Fouzi Lekjaa (d) lord d'un déjeuner de travail sur le report de la CAN-2015 à Rabat, le 3 novembre 2014.
AFP/AFP/Archives – Le président de la CAF Issa Hayatou (c) discute avec le N.1 de la Fédération marocaine Fouzi Lekjaa (d) lord d’un déjeuner de travail sur le report de la CAN-2015 à Rabat, le 3 novembre 2014.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé avoir saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) afin de contester la suspension infligée à son équipe nationale par la Confédération africaine de football (CAF) pour les éditions 2017 et 2019 de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

‘’Nous avons déposé un recours hier (lundi) devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) et nous en déposerons un autre prochainement devant la Chambre de commerce internationale de Paris”, a indiqué à la presse le porte-parole de la Fédération marocaine, Mohamed Makrouf.

Le Maroc, qui avait refusé d’organiser la CAN 2015 aux dates prévues en raison du risque d’épidémie du virus Ebola, a été exclu des deux prochaines éditions de la CAN (2017 et 2019) par le comité exécutif de la CAF.

Elle lui a en plus infligé une amende de 1 million de dollars et une condamnation à verser 8,05 millions d’euros ‘’en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu”.

Selon le TAS, ‘’la FRMF demande l’annulation des décisions attaquées et requiert qu’une sentence finale soit rendue avant la fin du mois de mars 2015”.

Cependant, la FRMF précise qu’elle n’est pas en conflit avec la CAF. ‘’La loi nous permet ces recours et nous accepterons la décision des tribunaux”, a-t-elle conclu.

© CamerPost avec © APA