Rwanda : Visite controversée de Diamond Platnumz au mémorial du génocide de Kigali – 02/01/2015

La star tanzanienne, Diamond Platnumz, fait une visite controversée au mémorial du génocide de Kigali.
La star tanzanienne, Diamond Platnumz, fait une visite controversée au mémorial du génocide de Kigali.

La super star de la musique tanzanienne, Diamond Platnumz, a effectué une visite controversée au mémorial du génocide des Tutsis, situé dans la capitale rwandaise, Kigali, comme le rapportent les médias rwandais.

En tournée au Rwanda pour le Nouvel An, Diamond, qui est actuellement le chanteur le plus populaire en Tanzanie, s’est rendu mardi au mémorial de Gisozi, dans la ville de Kigali en compagnie de sa nouvelle amie. Ils y ont déposé des gerbes de fleurs.

Mais « la tenue vestimentaire et le comportement du compositeur Diamond Platnumz et de son amie Zari ont fait couler beaucoup de salive chez beaucoup de personnes qui n’ont point apprécié, certaines allant jusqu’à y voir du mépris, tandis que d’autres ont dénoncé une moquerie », écrit le journal en ligne Igihe.com.

« Les Rwandais respectent les mémoriaux où ont été inhumés les corps de ceux qui ont été tués pendant le génocide perpétré contre les Tutsis », poursuit ce journal dans sa version en langue rwandaise.

Selon Igihe.com, beaucoup de Rwandais ont été ulcérés que le chanteur n’ait pas ôté, durant sa visite au mémorial, son chapeau noir qu’il arbore sur les photos publiés dans la presse après la visite.

Egalement sous le feu des critiques rwandaises, la mini-jupe de son amie.

Les détracteurs de Zari lui rappellent, selon l’article, qu’un mémorial du génocide « n’est pas une discothèque».

Pour une femme interrogée par Igihe.com, une tenue respectable devrait être exigée de ceux qui veulent visiter les mémoriaux du génocide.

Mais à la fin de l’article, en deux paragraphes, le journal note que, pour d’autres personnes, le fait de garder son couvre-chef ou pas n’a pas importance.

« D’autres estiment que le vrai sentiment d’une personne se trouve dans son cœur et ne saurait être mesuré à l’aune de ses vêtements, et rappellent la culture tanzanienne dans laquelle il a grandi est différente de la culture rwandaise », nuance le texte.

Dans le journal Umeseke.com, la plupart des lecteurs qui ont réagi, ont également critiqué la tenue de l’artiste et de son amie.

« Nous portons aussi des chapeaux et des minis en certains endroits. Mais il y a des limites que nous impose la conscience humaine », écrit l’un de ces lecteurs.

Parmi les rares avocats du chanteur, un autre lecteur écrit : « Arrêtez ces chicane ; ceux-là sont des visiteurs, sachez qu’ils ont une culture différente de la nôtre. Attendons plutôt le genre de musique qu’ils vont nous montrer ».

Diamond, de son vrai nom Nasibu Abdul Juma, est surtout connu pour sa chanson succès « Number One » jouée en Afrique, en Europe et en Amérique.

Il est, par ailleurs, le chanteur qui gagne le plus en Tanzanie où la musique nourrit rarement son homme.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz