Rwanda : Paul Kagame qualifie le référendum constitutionnel de “démocratie mature”

Paul Kagame qualifie le référendum constitutionnel de “démocratie mature” | © Zacharias Abubeker/AFP
Paul Kagame qualifie le référendum constitutionnel de “démocratie mature” | © Zacharias Abubeker/AFP

Le récent référendum constitutionnel consacrant l’augmentation du nombre de mandats présidentiels au Rwanda est “la preuve manifeste que la démocratie a mûrie et se renforce dans le pays”, a déclaré lundi à ses compatriotes le président Paul Kagame.

Le président Kagame s’exprimait pour la première fois depuis que les Rwandais ont voté massivement pour lui permettre de briguer la présidence après deux mandats de sept ans à la tête du pays.

Il avait promis qu’il ne révèlerait son intention de briguer ou non la présidence qu’après la publication des résultats du référendum.

Le référendum de vendredi dernier a vu plus de 98% des électeurs voter pour un changement de la constitution qui lui permettra de rester au pouvoir jusqu’en 2034.

Il a déclaré à l’ouverture du Dialogue annuel national au Rwanda, également connu sous le nom de “Umushyikirano” que les Rwandais avaient décidé de toujours rendre des comptes à eux-mêmes d’abord en “pensant grand” et ne pas se laisser être influencer par les opinions internationales.

S’adressant à plus de 1.000 délégués qui ont participé au dialogue de deux jours, Kagame, âgé de 58 ans et qui est au pouvoir depuis 2000, a déclaré avec enthousiasme : “Notre démocratie est plus forte parce que nous avons continué à nous définir et à refuser de se laisser distraire. Franchement, ce qui posait problème a été résolu”.

Il a déclaré que le Rwanda d’aujourd’hui dépassait déjà ce que ses citoyens espérer il y a 21 ans.

Les Etats-Unis et l’UE ont dénoncé le résultat du référendum et appelé Kagame à quitter le pouvoir.

La conférence “Connekt Youth” qui a lieu chaque année se tiendra également dans le cadre du dialogue national et regroupera cette année plus de 2.000 jeunes dont des entrepreneurs et des professionnels, des innovateurs, des artistes, des étudiants et des jeunes vivant avec un handicap.

Cette “Umushyikirano” très attendue sera présidée par Kagame et verra la participation de Rwandais venant de tous les horizons qui vont poser des questions directement à leurs dirigeants pour qu’ils expliquent le niveau actuel de réalisation des tâches qui leur ont été confiées.

© CAMERPOST avec © APA