Rwanda : Paul Kagamé fustige “l’arrogance sélective” de l’Occident à l’égard de l’Afrique – 26/06/2015

Le président Kagame | PHOTO THOMAS MUKOYA, ARCHIVES AP
Le président Kagame | PHOTO THOMAS MUKOYA, ARCHIVES AP

Le président Paul Kagamé s’est livré à une virulente attaque contre la décision de Londres d’arrêter le Général rwandais, Emmanuel Karenzi Karaki à la suite d’un « mandat d’arrêt européen » lancé par l’Espagne.

S’exprimant pour la première fois depuis l’arrestation du Général Karaki, Kagame a déclaré au parlement jeudi que cette décision britannique rappelle le colonialisme que l’occident refuse d’abandonner après toutes ces années.

Kagame qui a reçu une ovation de la part des députés, a prévenu que le Rwanda n’acceptera pas cette « insulte » sans se battre, avant de dire à l’Europe de changer son ‘’arrogante et sélective approche de l’Afrique”, en particulier à un moment où le continent cherche encore son chemin vers l’autonomie gouvernementale sans ingérence.

« De quel droit la Grande-Bretagne l’a arrêté de cette manière? Aucun d’eux n’a de motif autre que l’arrogance absolue. Dans quelles circonstances la législation des pays comme le Rwanda, devient complètement subordonnée à la législation d’autres pays? Le Rwanda n’acceptera pas cette injustice », s’est–il interrogé.

Poursuivant son discours, Kagamé a mis en garde ceux qui les défient de leur détermination à faire face.

‘’Nous pouvons accepter beaucoup de choses et rester la tête haute. Ils doivent l’avoir pris pour un immigrant illégal. La façon dont ils traitent les immigrants illégaux est la façon dont ils traitent chacun de nous”, a-t-il ajouté.

Le président rwandais a également critiqué durement la Bretagne d’agir de la sorte parce que Londres est un donateur ‘’très important” du Rwanda.

‘’Vous me soutenez moi et mon développement, mais me mépriser alors, vous me mépriser? Ce niveau de mépris est inacceptable”, a-t-il poursuivi.

‘’Bien que le Rwanda ne possède pas la richesse, la force militaire et la technologie que la Grande-Bretagne a, il est fier de son pouvoir de résilience qui ne sera pas ébranlée par ceux qui sont coincés dans le colonialisme”, a souligné Kagamé.

Il a également ajouté que, bien que l’Espagne ait émis un acte d’accusation contre le général Karake, le gouvernement de Madrid n’a jamais demandé au Rwanda de juger ou de discuter des questions de justices qui l’intéressent.

‘’Cette affaire est survenue et les dirigeants européens auraient pu en discuter avec l’Union africaine”, a –t-il noté, soulignant que ‘’ceci est une continuation de l’esclavage, du colonialisme, de l’arrogance et du sectarisme, nous ne sommes plus l’Afrique qui les appartient”.

Pendant ce temps, Karake a été libéré jeudi par le tribunal du Royaume-Uni sous caution.

Le Général, qui a été arrêté samedi dernier à Londres suite à une mission officielle, a été condamné à payer 1 millions de livres de caution, à se présenter quotidiennement devant la police et est tenu de rester à la résidence du haut-commissaire du Rwanda au Royaume-Uni.

© CamerPost avec © APA