Rwanda : Manifestation à Kigali contre un documentaire de la BBC sur le génocide des Tutsis – 23/10/2014

Le président Kagame accuse la BBC d'avoir «choisi de salir les Rwandais, de les déshumaniser et de nier le génocide». PHOTO THOMAS MUKOYA, ARCHIVES AP
Le président Kagame accuse la BBC d’avoir «choisi de salir les Rwandais, de les déshumaniser et de nier le génocide».
PHOTO THOMAS MUKOYA, ARCHIVES AP

Les rues de Kigali ont été investies mercredi par des étudiants en colère contre le documentaire ‘’Rwanda’s untold story’’ de la BBC qu’ils accusent de nier le génocide perpétré contre les Tutsis en 1994 et de discréditer les autorités rwandaises, rapporte jeudi l’Agence rwandaise d’information (ARI).

Les manifestants scandaient des slogans hostiles à la BBC et arboraient des calicots accusant la chaîne britannique de promouvoir le négationnisme du génocide des Tutdis, écrit cette agence de presse privée.

Les manifestants ont marché jusqu’au siège du Parlement rwandais pour rencontrer les députés qui planchaient, eux-mêmes, sur les mesures à prendre contre le documentaire de la BBC.

Les étudiants ont remis au Parlement une pétition demandant au gouvernement britannique de se désolidariser de la BBC. La pétition exige par ailleurs que le documentaire ne soit plus diffusé et que la chaîne britannique demande pardon. Les manifestants se sont ensuite dirigés au siège de la BBC.

Dans le documentaire controversé, le président rwandais Paul Kagame est accusé d’avoir commandité des massacres de civils hutus à grande échelle avant, pendant et après le génocide des Tutsis de 1994.

Il y est désigné comme le commanditaire de l’attentat contre l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana, dans la soirée du 6 avril 1994, attentat généralement considéré comme l’élément déclencheur du génocide.

Le président rwandais y est également mis en cause pour des massacres de Hutus rwandais et congolais, plus tard en RDC, et pour la persécution d’opposants à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays.

Les experts interrogés dans le documentaire affirment que le nombre de Tutsi tués pendant le génocide a été surévalué, que sur le million de victimes dont parle le gouvernement, la majorité serait des Hutus.

L’ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise, Kayumba Nyamwasa aujourd’hui exilé en Afrique du Sud, y affirme que le Président Kagame a sacrifié les Tutsi de l’intérieur du Rwanda pour accéder au pouvoir.

De son côté, l’universitaire belge Filip Reyntjens y affirme que Kagame est ‘’le dirigeant le plus criminel en fonctions aujourd’hui”.

Pour le président rwandais, la BBC est allé chercher, pour son documentaire, ‘’tous les révisionnistes et les principaux génocidaires”. Dans un discours prononcé à Kigali, le 14 octobre, Paul Kagame a accusé la BBC de ‘’salir les Rwandais, de les déshumaniser, de nier le génocide des Tutsi”.

‘’Ils l’ont fait parce que nous sommes Africains et Rwandais. Ils ne peuvent pas faire un tel documentaire sur la Bosnie ou l’Holocauste, mais sur les Africains et les Rwandais ils le font et ils appellent ça la liberté d’expression”, s’est révolté le chef de l’Etat rwandais.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz