Rwanda : Colère suite à l’arrestation au Royaume-Uni du chef des renseignements Karenzi Karake – 23/06/2015

Colère au Rwanda suite à l'arrestation au Royaume-Uni du chef des renseignements Karenzi Karake | DR
Colère au Rwanda suite à l’arrestation au Royaume-Uni du chef des renseignements Karenzi Karake | DR

Les autorités rwandaises ont exprimé leur colère après l’arrestation du chef des services de renseignement du Rwanda, le Général Karenzi Karake qui a été appréhendé pendant le week-end au Royaume-Uni.

Le Général Karake a été arrêté à l’aéroport Heathrow de Londres samedi dernier et placé en détention provisoire en attendant son comparution jeudi devant un tribunal de Westminster Magistrate.

Un mandat d’arrêt international à l’encontre du Général Karake a été émis par l’Espagne pour crimes de guerre et pour avoir commandité des massacres dans le sillage du génocide rwandais de 1994. Il est accusé d’avoir ordonné l’assassinat de trois ressortissants espagnols qui travaillaient à l’époque pour l’ONG Médecins sans frontières.

Le gouvernement rwandais s’est dit intrigué par le moment choisi pour l’arrestation du Général Karake étant donné qu’il avait voyagé à plusieurs reprises au Royaume-Uni depuis que l’acte d’accusation a été émis.

Par conséquent, ils ont réagi avec fureur à l’arrestation, la qualifiant comme «une insulte”

Selon la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo l’arrestation de Karaka est « une insulte et un outrage contre le Rwanda. »

LE Général Karake est le Directeur général des renseignements du Rwanda et des services de sécurité. Il est également membre du Front patriotique rwandais (FPR).

Lors du génocide de 1994 environ 800.000 personnes principalement des Tutsis avaient été tuées entre avril et juin par des extrémistes appartenant au groupe ethnique Hutus.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz