RIO 2016 : l’Afrique partie pour réussir les meilleurs Jeux olympiques de son histoire

L’Afrique partie pour réussir les meilleurs Jeux olympiques de son histoire | DR
L’Afrique partie pour réussir les meilleurs Jeux olympiques de son histoire | DR

Avec déjà 35 médailles dans son escarcelle (8 or, 13 argent, 14 bronze), à deux jours de la fin des compétitions, le continent africain est parti pour remporter le plus grand nombre de breloques de son histoire aux Jeux olympiques.

Avec cette moisson, les pays africains ont égalé leur performance aux derniers JO de Londres, avec certes moins de titres (12 en or contre 8 actuellement). Ils sont bien partis pour battre le record de médailles jusque-là remportées : 40 dont 13 en or, à Pékin en 2008.

Des représentants du continent sont en lice le week-end dans des épreuves à fort potentiel de médailles pour l’Afrique.

En athlétisme, le 800m, dont la finale se dispute dans la nuit de samedi à dimanche, semble promis à la Sud-Africaine Caster Semenya qui aura notamment comme rivales la Burundaise Francine Niyonsaba et la Kenyane Margaret Wambui.

Le 1500m hommes aussi ne devrait pas échapper au continent. Le champion olympique 2008, le Kenyan Asbel Kiprop, et le détenteur du titre, l’Algérien Taoufik Makhloufi, ont affiché leurs ambitions en dominant les demi-finales.

Le relais 4 x 400m hommes botswanais se positionne pour le podium. Avec 2mn 59sec 35 en demi-finale, il a réalisé le troisième meilleur chrono derrière les Jamaïcains et les Américains.

Au lancer de javelot hommes, le Kenyan Julius Yego est très attendu pour la confirmation de son titre de champion du monde.

Les coureurs africains ont aussi leur mot à dire au 5000m hommes, malgré la présence du grand favori, le Britannique Mohamed Farah, déjà auréolé au 10 000m.

En football, le Nigeria a la possibilité d’accrocher la médaille de bronze au tournoi masculin à l’issue du match de classement l’opposant au Honduras.

Le marathon hommes offre également au continent de réelles chances de médailles. Tout comme le taekwondo où le Gabonais, vice-champion olympique chez les lourds à Londres, est attendu pour se hisser au sommet. Sans compter d’autres surprises qui pourraient surgir des autres épreuves.

© CAMERPOST avec © APA

Le point sur les pays africains médaillés :

  • Kenya : 10 médailles (5 or, 5 argent)
  • Afrique du Sud : 9 médailles (1 or, 6 argent, 2 bronze)
  • Ethiopie : 6 médailles (1 or, 1 argent, 4 bronze)
  • Côte d’Ivoire : 2 médailles (1 or, 1 bronze)
  • Algérie : 1 argent
  • Egypte : 3 bronze
  • Tunisie : 3 bronze
  • Maroc : 1 bronze