Ressources pétrolières : la gestion des gouvernements africains pointée du doigt

ressources pétrolières
Ressources pétrolières: la gestion des gouvernements africains pointée du doigt

L’Afrique est connue à travers le monde pour posséder des richesses naturelles inestimables. Malgré cela, le continent reste très pauvre. Cette situation est due à la mauvaise gestion des gouvernements africains. Elle se remarque une fois de plus dans le rapport publié par le Natural Ressources Governance Institute. Dans ce bilan, la majorité des pays africains ont reçu des notes négatives sur la gouvernance des secteurs miniers, pétroliers et gaziers. Les détails avec CAMERPOST.

L’Afrique: mauvaise élève dans la gouvernance des ressources naturelles

Selon le rapport publié par le Natural Ressources Governance Institute, la plupart des pays africains ne respectent pas les normes établies concernant la gouvernance du secteur pétrolier, gazier et minier. Cette mauvaise gestion de la part des gouvernements retarde le processus de développement du continent.

D’après Jean-Pierre Okenda de la République Démocratique du Congo ou RDC , il est tout à fait normal que les pays africains comme le Zimbabwe, la Mauritanie, la RDC ou encore l’Érythrée se trouvent à la dernière place de ce classement. Les gouvernements africains ne font pas preuve de transparence sur la gestion des ressources minières, gazières ou encore pétrolières malgré la réalisation d’audits réguliers. En effet, la population n’est pas au courant du résultat de ces audits.

Le développement du continent est également bloqué par la corruption grandissante et l’évasion fiscale. Grâce à l’évitement fiscal, les grandes compagnies minières ou pétrolières peuvent réduire leurs charges fiscales.

Mauvaise gestion des ressources naturelles: impact négatif sur l’environnement et le social

La situation actuelle de l’Afrique en matière de gouvernance pétrolière ou minière a un impact négatif sur la vie de la population. Elle est l’un des facteurs qui bloquent le développement du continent. Le non-respect des normes législatives ou la non-application des programmes de lutte contre la corruption affecte le quotidien des Africains.

Cette mauvaise gestion touche également l’environnement. La majorité des sites d’extraction présents dans le continent ne respectent pas les normes réglementaires établies. Cela représente un danger pour l’écosystème et pour la population vivant à proximité de ces sites.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz