Réseaux sociaux : Le rachat de WhatsApp par Facebook soulève des inquiétudes autour de la protection des données

Quelques jours après l’acquisition de l’application de messagerie instantanée WhatsApp par le réseau social Facebook, des inquiétudes fusent déjà quant au sort qui sera réservé la protection des données personnelles. Les Comités nationales de l’informatique et des libertés (CNIL) des pays d’Europe craignent que Facebook modifie de nouveau les règles de confidentialité afin de croiser les données des utilisateurs, comme ce fut le cas lors de l’acquisition d’Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars.

whatsapp-img

Grâce à WhatsApp, les autorités européennes de protection de données redoutent que Facebook puisse désormais comparer aisément les donnés des utilisateurs de la messagerie instantanée avec celles du réseau social. De plus, WhatsApp, accédant périodiquement à la liste de tous les contacts sur mobile afin d’identifier ceux qui sont abonnés à l’application, permettra à Facebook d’accéder aux données des contacts non-abonnés (numéros de mobile, email, géolocalisation, etc.).

Avec cette mine d’information à sa portée, les institutions en charge de la protection des données craignent que Facebook soit tenté de l’exploiter à des finalités inavouables. Même si Facebook rassure que WhatsApp restera indépendant, l’autorité allemande de protection des données recommande déjà aux internautes de migrer vers un service plus sécurisé.

Avec Agence Ecofin

Vous aimez ? Partagez !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz