Réhabilitation : La nouvelle vie du Centre culturel camerounais – 05/05/2015

Une vue du Centre culturel camerounais de Yaoundé | © CamerPost / Frank William BATCHOU
Une vue du Centre culturel camerounais de Yaoundé | © CamerPost / Frank William BATCHOU

Ce temple de promotion de la culture camerounaise bâti à Yaoundé depuis plusieurs années sera à nouveau opérationnel dès le 11 mai 2015.

Fin des attentes. La nouvelle cloche culturelle peut sonner. Et les portes du Centre culturel camerounais à Yaoundé s’ouvriront définitivement le 11 mai 2015. Et les amoureux de la culture pourront redécouvrir le temple « new-look ». Une nouvelle vie placée sous le prisme de l’innovation culturelle. «C’est un centre culturel camerounais neuf, jeune, audacieux et ambitieux qui lance ses activités pour se définir désormais non pas comme un  pour se définir désormais, non pas comme un espace, un lieu, mais comme une vision, un mode de vie au service de la culture camerounaise», déclarait, il y a quelques jours, Ama Tutu Muna, la ministre des Arts et de la culture (Minac) du Cameroun.

La vieille bâtisse décrépi d’hier, peint en rose, est aujourd’hui un bâtiment imposant. Après trois années de fermeture pour travaux de réfections et une réouverture manquée en 2013. Vitré et peint en vert-citron. Etabli à un jet de pierre de « la région » et des locaux de la Délégation nationale à la sureté nationale, cet espace culturel a une capacité d’accueil de 100 places assises et modulables en fonction des événements. Sa réhabilitation a coûté, selon les dires d’Ama Tutu Muna, 60 millions Fcfa. Ce centre est ouvert aux artistes, associations culturelles, opérateurs et professionnels culturels. L’abonnement varie en fonction du statut : 3.000 Fcfa pour les élèves et enfants de moins de 15 ans, 6.000 Fcfa pour les artistes, 15.000 Fcfa pour  les adultes et 25.000 Fcfa pour les étrangers.

La cinémathèque nationale aussi

Elle sera ouverte en simultanée avec le centre culturel camerounais. Cette cinémathèque nationale baptisée « Sita Bella » du nom de la pionnière du cinéma camerounais est logée au sein du ministère de la Communication. Selon Ama Tutu Muna, elle a été rénovée à moins de 50 millions Fcfa. Sa gestion a été confiée à Hans Mbong, très connu dans le milieu culturel camerounais. Et accueillera entre autres : des projections cinématographiques, des séminaires, des ateliers et des conférences-débats. La salle cinématographique « Sita Bella » a une capacité de 165 places. Sa sonorisation et sa régie lumière sont de type moderne. Pour s’offrir le luxe d’organiser un événement dans cette salle, il faudra débourser entre 75.000 Fcfa et 150.000 Fcfa, selon qu’on soit abonné ou non. A l’occasion de cette réouverture, des journées portes ouvertes sont prévues dans les deux espaces du 11 au 17 mai 2015.

Ces deux projets viendront rebooster la promotion de la culture camerounaise en particulier et africaine en général. S’ils ne deviennent pas de cérémonie et de mariages de certaines pontes du régime. Vivement, la réhabilitation des centres culturels camerounais disséminés dans les différentes délégations régionales des Arts et de la culture. Ainsi que l’ouverture des salles de cinéma.

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz