RDC : Joseph Kabila invite ses compatriotes au règlement pacifique des divergences politiques – 30/06/2015

Joseph Kabila Kabange, président de la République Démocratique du Congo | Photo d'archives
Joseph Kabila Kabange, président de la République Démocratique du Congo | Photo d’archives

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabange, a appelé ses compatriotes à s’inscrire dans la voie du règlement pacifique de toute divergence politique, dans son message à la nation à l’occasion de la commémoration mardi du 55ème anniversaire de l’indépendance de ce pays.

Les festivités relatives à cette commémoration sont organisées dans la ville portuaire de Matadi, capitale de la province du Kongo Central (ancien Bas-Congo), à 365 km à l’Ouest de Kinshasa, où séjournent le président Joseph Kabila et les responsables de toutes les institutions politiques et militaires du pays.

Le chef de l’Etat congolais a souligné que la célébration de la date du 30 juin est d’abord le renouvellement de l’engagement individuel et collectif à préserver l’unité nationale, à garantir l’indépendance nationale et à sauvegarder l’intégrité territoriale de la RDC.

La célébration de cette date, a-t-il poursuivi, est aussi un engagement à ‘’protéger nos écosystèmes, gage de l’avenir de nos enfants et petits-enfants, et à œuvrer sans se lâcher à la moralisation de la vie publique et à l’éradication de la corruption et de toutes formes d’antivaleurs”.

Au sujet des consultations lancées depuis près d’un mois en vue de la tenue d’un dialogue politique national, le président Joseph Kabila a retenu que l’écrasante majorité des délégations qui se sont exprimées, tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays, ont souhaité qu’un éventuel dialogue ‘’soit mené sans ingérence étrangère, à travers un nombre limité des participants et pour une durée relativement courte”.

Il a assuré avoir engagé la nation sur la voie des consultations, et éventuellement du dialogue, afin qu’ensemble, majorité, opposition et société civile puissent trouver des voies et moyens permettant de surmonter les obstacles qui jonchent la marche du pays vers la troisième série d’élections générales.

Ces obstacles, a-t-il relevé, sont liés au calendrier électoral global, au financement des élections dont les besoins sont estimés à 1 milliard de dollars, à la participation au scrutin de 2015 d’anciens mineurs devenus majeurs en cours du cycle électoral et à l’impératif de la sécurisation du processus électoral.

Les élections provinciales, urbaines, municipales et locales sont prévues en 2015 avant les législatives et la présidentielle fixée en 2016 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), soit un total de onze scrutins à organiser d’octobre 2015 à novembre 2016.

Propriété privée de 1885 à 1908 du roi des Belges, Léopold II, qui l’a cédé en 1909 à la Belgique, la RDC est devenue indépendante le 30 juin 1960.

© CamerPost avec © APA