RDC: 250 exécutions extrajudiciaires et assassinats ciblés recensés aux Kasaï

Deux-cent cinquante-une (251) exécutions extrajudiciaires et assassinats ciblés ont été recensés dans les provinces du Kasaï entre le 12 mars et le 19 juin 2017, selon rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme publié vendredi 4 août à Genève.

RDC: 250 exécutions extrajudiciaires et assassinats ciblés recensés aux Kasaï (Photo: Dakar Echo)

Ce rapport est rédigé par une équipe d’enquêteurs des droits de l’homme des Nations Unies qui ont mené des entretiens avec 96 personnes qui ont fui vers l’Angola voisin pour échapper aux violences dans le territoire de Kamonia au Kasaï.

Parmi les 251 victimes, les enquêteurs ont recensé notamment 62 enfants dont 30 âgés de moins de 8 ans.

«Les personnes interrogées ont indiqué que les forces de l’ordre locales et d’autres agents de l’État ont activement fomenté, alimenté et parfois même dirigé les attaques sur la base de l’appartenance ethnique», indique le rapport.

Du 13 au 23 juin 2017, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déployé une équipe d’enquêteurs en Angola pour interviewer des réfugiés ayant fui de violentes attaques survenues entre le 12 mars et le 19 juin 2017 dans plusieurs villages du territoire de Kamonia, dans la province du Kasaï, dans le contexte de la crise dans la région du Grand Kasaï en République démocratique du Congo (RDC).

Les provinces du Kasaï et du Kasaï central, au centre de la RDC, ont été, depuis le mois d’août 2016, le théâtre des violences meurtrières qui ont fait au moins 3.000 victimes (selon l’église catholique) et plus d’un million de déplacés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et de sécurité et les miliciens se réclamant du chef traditionnel Kamwina Nsapu.

© CAMERPOST avec APA