RD Congo – CAN-2015 : Le Cameroun retrouve des couleurs – 07/09/2014

Absent des deux dernières phases finales de CAN et méconnaissable au Brésil cet été, le Cameroun a parfaitement entamé la phase de poules des éliminatoires de la CAN-2015. En s’imposant à l’extérieur face à la RD Congo (2-0), les Lions indomptables ont fait un pas important vers le Maroc. Pour les Congolais, il faudra en revanche ne plus se manquer face aux deux autres adversaires de la poule D, la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone.

Eric-Choupo-Moting_homme-du-match
Le Camerounais Eric Choupo-Moting a été le grand homme du match pour son équipe. AFP PHOTO / CARL DE SOUZA

L’après-Eto’o a débuté au Cameroun, et de la meilleure des façons. Dans le groupe D des éliminatoires de la CAN 2015 – le groupe de la mort, qui le met aux prises avec la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone et la RD Congo –, le Cameroun s’est aisément imposé sur la pelouse – artificielle – de cette dernière, à Lubumbashi.

Si le début de match n’est pas follement excitant, on voit à la 32e minute Eric Choupo-Moting obliger Robert Kidiaba, le portier congolais, à sortir de sa surface. Dans la foulée, le jeune joueur de Lyon Clinton Njie, qui fait ses débuts internationaux, manque la reprise.

On retrouve le jeune espoir camerounais dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Cette fois, Njie remporte son duel face à Kidiaba et donne l’avantage aux Lions.

La seconde mi-temps commence sur un rythme beaucoup plus soutenu. C’est que la RDC n’a plus le choix. A la 53e minute Cédric Mabwati manque une énorme occasion. Servi par Yannick Bolasié, qui s’est magnifiquement joué de plusieurs adversaires, l’ailier des Léopards ne cadre pas sa frappe. Dix minutes plus tard, Bolasié, encore lui, s’échappe dans l’axe mais, à bout de course, enlève trop sa frappe à hauteur des 16,5 mètres. Enfin, le joueur de Crystal Palace, décidément très en verve, profite d’une chute de Mbia pour partir sur la droite, crocheter un défenseur puis enchaîner avec un tir du gauche à ras de terre. Cette fois, c’est le gardien camerounais Ondoa qui repousse (74e).

Le bijou d’Aboubacar

La RDC a laissé passer sa chance. Dans la foulée de cette dernière occasion, le Camerounais Vincent Aboubacar se met en évidence, histoire de prendre ses marques… puis le même Aboubacar va inscrire un superbe deuxième but pour les Lions : enchaînement dribble intérieur et frappe enroulée du gauche qui s’en va lécher le poteau gauche de Kidiaba (82e).

Incapable d’enflammer le match dans les dernières minutes, une RD Congo limitée s’incline logiquement sur sa pelouse. De son côté, le Cameroun, à l’effectif largement remanié après la déroute brésilienne en Coupe du monde – seuls neuf joueurs du groupe ont été conservés –, a livré un match sérieux. Choupo-Moting donnant particulièrement satisfaction à son sélectionneur Volker Finke.

Le Cameroun reviendra dans quelques jours à Lubumbashi pour affronter le Sierra-Leone, sélection qui a choisi ce camp de base pour les éliminatoires de la CAN 2015 en raison de l’épidémie du virus Ebola. Avant cela, les Lions indomptables retrouveront la Côte d’Ivoire, le 10 septembre, pour une finale avant la lettre de ce groupe D.

Source : © RFI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz